Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La saison 2020-2021 du FC Sochaux Montbéliard

Ligue 2 : les play-offs s'éloignent pour Sochaux, piégé par le Paris FC (1-2)

Sochaux n'a pas fait le poids ce samedi soir à Bonal. Piégé tactiquement et encore impuissant en attaque à domicile, le FCSM a subi la loi d'un Paris FC bien trop fort, même réduit à 10. Les Jaune et Bleu peuvent dire quasiment adieu au TOP 5 désormais à huit points.

Johan Martial et les Sochaliens baissent la tête, le Paris FC et son buteur Ali El Abdi s'envolent avec désormais 8 points d'avance sur les jaune et bleu
Johan Martial et les Sochaliens baissent la tête, le Paris FC et son buteur Ali El Abdi s'envolent avec désormais 8 points d'avance sur les jaune et bleu © Maxppp - Lionel Vadam / Est Républicain

La déception est immense. A la hauteur de l'espoir que Sochaux et ses supporteurs avaient placé dans ce duel face au Paris FC. Mais voilà, le FCSM n'a justement pas été à la hauteur de l'événement ce samedi soir dans la bise glaciale de Bonal à l'occasion du choc de cette 31ème journée de Ligue 2 remporté 2 buts à 1 par les Parisiens. 

Les jaune et bleu se sont fait piéger tactiquement d'entrée par le premier but francilien, puis en seconde période sur un contre alors qu'ils étaient en supériorité numérique. L'équipe d'Omar Daf aurait pu (et dû) obtenir un pénalty oublié par l'arbitre mais, objectivement, sa prestation d'ensemble ne pouvait difficilement lui laisser espérer un meilleur résultat. Le TOP 5 désormais à huit points, la 5e place s'éloigne certainement pour de bon.

Sochaux "trop naïf"

"On a été trop naïfs, on offre le premier but" regrette Omar Daf en salle de presse après la rencontre "On aurait dû éviter de jouer par le coeur du jeu où ils nous attendaient, et c'est sur une perte de balle qu'on prend le premier but" (une tête de Gaëtan Laura qui profite d'une erreur de placement de Abdallah Ndour (6ème minute)) poursuit l'entraîneur sochalien qui ne cache pas sa déception.

"C'est dommage, on est déçus parce qu'on voulait gagner ce match pour recoller, mais malgré notre passage en 4-4-2 en seconde période, ça n'a rien changé, on n'a pas assez trouvé la largeur. En plus, on prend ce contre (Ali El Abdi, 70ème minute) à 11 contre 10 alors qu'on avait la balle d'égalisation juste avant avec Chris Bédia (qui redonnera un espoir vain dans le temps additionnel). Et on a sûrement un pénalty (main flagrante d'un défenseur parisien sur un coup-franc de Gaëtan Weissbeck) mais de toutes façons, ce n'était pas un bon match de notre part, on ne pouvait pas espérer mieux" conclut, sans ambage, le coach sochalien.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le mirage de la cinquième place

Les Sochaliens sont donc tout simplement tombés sur plus forts qu'eux. Même réduits à 10 en seconde période, les Parisiens ont été largement supérieurs aux Jaune et Bleu. Sochaux est KO debout. Encore une fois recalé à l'heure des grands rendez-vous. Trop juste pour vraiment rivaliser avec le TOP 5. La 5e place, désormais occupée par Grenoble accroché chez lui par Châteauroux (2-2), est maintenant à huit points du FCSM. 

Autant dire qu'à sept journées de la fin, le FCSM a certainement laissé s'envoler ses derniers espoirs de jouer les play-offs pour la montée "Ca commence à faire et avec le peu de matches qu'il leur reste à jouer, on a pris une marge" assure René Girard, l'entraîneur parisien. De son côté, Omar Daf est très clair su le bilan à tirer de cette contre-performance "les gens parlent de la 5e place, mais le Paris FC est taillé pour jouer la montée, ils ont plus de maturité que nous, on l'a vu ce soir, on bataille pour se rapprocher de ces équipes, mais il nous manque encore un petit quelque chose. Mais comme je l'ai toujours dit, quand on gagne 3, 4 matches de suite, on ne s'enflamme pas, quand on perd un match, rien n'est remis en cause."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Bonal, le tombeau des ambitions sochaliennes

Il reste sept matches, mathématiquement, rien n'est perdu. Mais Sochaux n'est pas bête non plus. Ses mauvais résultats à Bonal (5e défaite ce samedi contre le Paris FC) ont raison de ses ambitions. A moins d'un miracle, sa saison est d'ores et déjà finie. Les Jaune et Bleu, meilleure équipe en déplacement, pourraient se refaire une santé ce samedi à Nancy. Pour au moins faire plaisir à leurs supporteurs qui s'apprêtent à vivre une 7ème saison d'affilée en Ligue 2 marquée du sceau de la désillusion !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess