Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ligue 2 | les confidences de Jean-Marc Furlan avant Troyes - Brest

-
Par , France Bleu Breizh Izel
Brest, France

Le Stade Brestois se rend à Troyes, ce samedi, en match décalé de la 35e journée de Ligue 2. Brest, 2e, veut réagir après sa défaite rageante face à Amiens. Il pourrait mettre son adversaire du jour à huit points en cas de victoire...

Jean-Marc Furlan, en discussion avec quelques membres de l'ESTAC, avant le match aller à Francis-Le Blé
Jean-Marc Furlan, en discussion avec quelques membres de l'ESTAC, avant le match aller à Francis-Le Blé © Radio France - Thomas Lavaud

La défaite d’Amiens

« Je l’ai très très mal vécue. La seule de la saison où je n’étais pas bien du tout après le match. Je la trouvais profondément injuste car il faut que de multiples facteurs se réunissent pour perdre ce genre de match. J’aime bien Monsieur Batta, mais le directeur de jeu a beaucoup cassé le jeu, sa fluidité, favorisé le manque de rythme. Il y a eu les erreurs individuelles… Je trouve que les joueurs n’ont pas assez de points par rapport à nos prestations à domicile. Le football est ainsi fait. Mais ce qui est important, c’est l’état d’esprit des garçons…. Ce qui le sera jusqu’au bout, ce sera notre capacité à éviter les blessures et avoir de la fraîcheur, mais aussi celle d’être solidaire. Leur état d’esprit, leur conviction d’aller au bout me rassure. Garder la tête pendant autant de semaine démontre la conviction de ce groupe. Certains ne l’ont pas autant et sont en train de craquer. »

Troyes (l’adversaire)

« On va jouer une équipe très performance à domicile : 2e au classement derrière Strasbourg, 2e attaque, 2e défense … L’ESTAC est très dangereux car, dans le cœur du jeu, les Nivet, Darbion, Ben Saada, Azamoum jouent ensemble depuis trois quatre ans. Ils se connaissent par cœur. Je le sais, je les ai recrutés. Et je vois la différence entre jouer les yeux fermées, et ce qu’on connait nous : nous on doit avoir plus de vigilance, et compenser par d’autre qualité car on continue de se découvrir. Donc j’essaie de susciter d’autres qualités que celle du jeu : valoriser d’autres éléments que ceux de jeu car il faut plus de temps… »

Troyes (le retour)

« Je suis dans l’interrogation car je connais tout le monde… Ça fait drôle quand tu vis neuf ans dans un endroit… et neuf saisons dans le stade, car on vit dans le stade là-bas. Tu as l’impression de rentrer dans ta maison. On verra. On a tellement l’habitude de vivre ces situations bizarres. Et souvent… Parfois, il y a des événements plus dramatiques que celui-ci : c’est sympa pour l’ESTAC et pour Brest de jouer la montée, et pas la survie. Mais même si on a l’habitude sur le plan affectif, parfois ce n’est pas simple. »

Adama Niane

« Je pense qu’il va jouer. Il a eu très mal : une douleur instantanée, puis te rendre compte le lendemain ou le surlendemain que tu peux jouer… 22 buts, c’est une somme. Ça veut dire que c’est sa saison. Tant qu’elle ne sera pas passée, c’est sa saison. Après, c’est autre chose… »

Vivez ESTAC - Stade Brestois, ce samedi dès 15 heures, en direct et en intégralité sur France Bleu Breizh Izel, et francebleu.fr avec les commentaires de Thomas Lavaud.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess