Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : ASNL : la saison 2019-2020

VIDEO - Jean-Louis Garcia, nouvel entraîneur de l'ASNL : "j'ai l'impression que c'était écrit"

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Jean-Louis Garcia a été officiellement intronisé comme entraîneur de l'AS Nancy Lorraine ce mercredi au stade Marcel Picot. Il succède à Alain Perrin avec comme objectif de faire remonter le club au classement après trois saisons très compliquées.

Jean-Louis Garcia est le nouvel entraîneur de l'AS Nancy Lorraine
Jean-Louis Garcia est le nouvel entraîneur de l'AS Nancy Lorraine © Radio France - Cédric Lieto

Nancy, France

Il a été officiellement présenté ce mercredi au stade Marcel-Picot. Jean-Louis Garcia, comme France Bleu Lorraine vous l'annonçait ce mardi, est le nouvel entraîneur de l'AS Nancy Lorraine. Il succède à Alain Perrin à la tête du club au chardon. A 56 ans, l'ancien entraîneur de Troyes, Lens, Angers ou encore Châteauroux, a paraphé un contrat de deux saisons. Il arrive avec un adjoint (Manuel Nogueira) et un préparateur physique (Cédric Blomme), en complément du staff actuel. Jean-Louis Garcia n'a éludé aucune question.

Enfin à Nancy

Son arrivée comme entraîneur de l'ASNL est un clin d'oeil de l'histoire pour l'ancien gardien de 1988 à 1991 du club au chardon. Jean-Louis Garcia avait failli prendre les rênes de l'équipe en 2011 au moment de la succession de Pablo Correa. Jean Fernandez avait été retenu : 

"Je suis très fier de rejoindre l'ASNL, d'avoir été choisi pour succéder à un coach aussi emblématique qu'Alain Perrin. C'est un club qui a compté pour moi [...] J'ai l'impression que c'était écrit, ça avait failli se faire. J'en suis très heureux, il n'y avait pas 50 projets en Ligue 2 qui pouvaient me motiver à ce point [...] Je suis persuadé que l'ASNL a mangé son pain noir et que l'on va entrer dans un cycle beaucoup plus positif."

Ses objectifs

Quel objectif après deux saisons catastrophiques au niveau des résultats ? Pas de montée dès la première année, il s'agit déjà de repartir du bon pied, et de jouer la première partie de tableau

"Il n'y a pas d'objectifs surréalistes. Notre ambition, c'est de retrouver une première partie de tableau, goûter régulièrement au succès, faire en sorte que Picot s'identifie à l'équipe, que les supporters sentent que cette équipe est basée sur des valeurs d'humilité, de courage, de combativité, d'exigence. Les objectifs sont là pour l'instant. L'humilité n'empêche pas l'ambition. On ne va rien annoncer. Si je dis que je crois au projet, ce n'est pas pour jouer le maintien. Je crois au projet pour que régulièrement, on se bagarre avec les équipes qui espèrent le play-offs à défaut de mieux peut-être après."

Une "filiation" avec Alain Perrin ?

Jean-Louis Garcia succède à Alain Perrin sur le banc de l'AS Nancy Lorraine. Un coach qu'il a croisé pendant sa carrière de joueur.  Garcia dit vouloir s'appuyer sur son travail. Mais existe-t-il une filiation entre les deux entraîneurs ?

"Il a été mon coach, j'étais son gardien et capitaine en troisième division à l'ASNL. Je sais qu'il m'appréciait. Il a suivi mon parcours d'entraîneur, j'ai suivi le sien qui est à un autre niveau. Il y a toujours eu beaucoup de respect. Filiation, c'est peut-être un grand mot mais ça me paraît tellement logique de m'appuyer sur ce travail, en terme d'exigence, de rigueur, de professionnalisme, ce qu'il a été capable d'amener dans ce vestiaire. Plutôt que filiation, il y a beaucoup de critères sur lesquels je me sens proche de lui en tant qu'entraîneur."

Son staff

Jean-Louis Garcia n'arrive pas seul à l'AS Nancy Lorraine. Il débarque avec son fidèle adjoint Manuel Nogueira, originaire de Vandoeuvre mais qui n'a jamais porté les couleurs du club au chardon. Un adjoint en plus de Benoît Pedretti qui devra s'absenter de temps en temps pour sa formation d'entraîneur. Jean-Louis Garcia sera aussi accompagné de Cédric Blomme, ancien préparateur physique à Auxerre notamment. Là aussi, Arnaud Lesserteur, l'actuel préparateur reste en place mais travaillera également avec le centre de formation et les néo-pros.

"Les compétence que j'amène vont s'associer aux compétences déjà en place [...] Aujourd'hui, dans la manière de fonctionner, un coach a besoin de déléguer pour être dans l'observation, avoir plus de lucidité pour bien décider. D'avoir des adjoints de cette qualité, c'est très intéressant."

La post-formation, un axe de travail

Axe de développement important pour Jean-Louis Garcia, la post-formation. Le nouvel entraîneur nancéien veut faire plus et mieux travailler les joueurs qui viennent de passer professionnel, issus du centre de formation. Un moment important de leur carrière : 

"Ils s'entraînent comme des pros, sauf qu'ils n'ont que le statut de pro, il leur reste beaucoup de travail. Quand le reste du groupe pro n'a qu'une séance dans la journée, eux doivent travailler une deuxième fois, pour développer les différentes qualités [...] J'aime être en contact avec les formateurs parce que je ne sais pas faire autrement. A Troyes, j'ai dû rater deux matchs de la réserve à domicile en deux saisons. Si je n'y suis pas, il y a au moins mon entraîneur adjoint [...] Ce n'est pas une question de prérogatives étendues, pas du tout, c'est juste ma manière de fonctionner."