Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football
Dossier : FC Metz : Toute la saison 2018-2019

Ligue 2 : pas de supporters du RC Lens à Metz, le premier septembre prochain

Dans un arrêté publié le 17 août dernier, le préfet de Moselle interdit l’accès et la circulation des ultras lensois aux abords de St Symphorien.

Le stade St Symphorien à metz
Le stade St Symphorien à metz © Radio France - FBL

Metz, France

Ce sera l'affiche de la 6ème journée de la Ligue 2 de foot : le samedi 1er septembre, le FC Metz accueillera le RC Lens à 15 heures. Cette rencontre fait l'objet d'un arrêté établi le 17 août dernier par le préfet de Moselle. Les supporters lensois ne pourront pas accéder et circuler aux abords du stade St Symphorien. En cause : la rivalité qui existe depuis une petite dizaine d'années entre ultras des 2 clubs et le risque d'affrontements qui en découle.

Un autre motif beaucoup plus surprenant

Dans cet arrêté préfectoral, il y a aussi un autre motif d'interdiction, beaucoup plus surprenant. Cet argument est d'ailleurs le 5ème exposé dans cet arrêté qui en comprend 19. Je le cite : « considérant les tensions actuelles entre les groupes de supporters ultras messins et la direction du club, du fait du recrutement par le FC Metz d'un ancien entraîneur ayant évolué à Nancy ».

En somme, d'après les autorités, si les supporters lensois ne sont pas les bienvenues à St Symphorien, le 1er septembre prochain, ce serait aussi parce que la Génération Grenat, la Horda Frénétik et la Gruppa n'ont pas digéré l'arrivée dans le staff mosellan de l'ancien nancéien Vincent Hognon.

Au sein de la Génération Grenat, même si son président juge que ce recrutement est inapproprié, on estime que la préfecture a complétement exagéré les faits.

Du côté de la direction du FC Metz, on s'étonne aussi de la présence de cet argument dans l'arrêté.

Les deux clubs étaient favorables à la venue des supporters lensois à Metz, mais dans le cadre d'un voyage organisé et encadré.

D'après nos informations, si ce type de déplacement n'a pas été validé par les autorités, c’est pour d’autres raisons. 

Il y a notamment  ce fait divers qui a mis en colère les ultras de Lens. Le 10 août dernier, au stade Marcel Picot, en marge d'un Nancy-Lens, une bâche appartenant à un groupe de supporters lensois a été dérobé  par des individus non identifiés.

Dans ce contexte, il n’y aura donc pas de supporters lensois « visibles », le premier septembre prochain, dans le parcage visiteur de St Symphorien. Le président de la Génération Grenat qui siège tribune Ouest, Xavier Schmitt le regrette : « même s’il existe une rivalité entre les groupe de supporters des deux clubs, nous aurions aimé que les ultras lensois soient présents. Çà n’a pas la même saveur, lorsque le kop adverse est vide ! »

La rencontre entre le RC Lens et le FC Metz, comptant pour le 2ème tour de la Coupe de la Ligue et programmée le mardi 28 août prochain, devrait faire l'objet d'un arrêté préfectoral similaire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu