Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 2 | Renversé puis renversant, le Stade Brestois s'impose à Auxerre

vendredi 31 août 2018 à 22:58 Par Thomas Lavaud, France Bleu Breizh Izel

A Auxerre, le Stade Brestois a remporté (2-0) son dernier match avant la trêve internationale, grâce à deux buts inscrits en 76 secondes par Weber et Charbonnier.

Quatrième but et première passe décisive de la saison pour Gaëtan Charbonnier
Quatrième but et première passe décisive de la saison pour Gaëtan Charbonnier © Maxppp - L'Yonne Républicaine

Brest, France

Le match

Aussi étrange que celui du Havre vendredi dernier. En début de match, Auxerre - pourtant deuxième équipe de Ligue 2 au classement de la possession - laisse le ballon à son invité, et se contente de partir en contre-attaque. Mais, fragile en contre, Brest ne doit qu'à la maladresse des Auxerrois de ne pas concéder l'ouverture du score

Aucun des neuf tirs bourguignons n'accroche le cadre, à l'image de Merdji, qui manque la cage ouverte à la 35e. 

Même si le Stade Brestois a montré, sporadiquement, de belles choses offensivement. Et même si Charbonnier a eu deux belles occasions aux 34e et 35e, Brest peut s'estimer heureux d'atteindre la mi-temps à 0-0

En seconde période, au prix d'un grand effort physique, Brest va concéder bien moins d'occasions. Et ouvrir le score à la 58e grâce à Weber resté devant après un corner. 

Passeur décisif sur l'ouverture du score, Charbonnier tue le match 76 secondes plus tard. Un dégagement de Pi se transforme en passe décisive pour le meilleur buteur brestois. Estimant que Charbonnier était hors-jeu, les Auxerrois crient au scandale auprès de Monsieur Lepaysant.

A la 66e, l'arbitre va refuser un but valable à Autret. Le ballon du 3-0 avait bel et bien franchi la ligne, mais faute de goal line technology, on reste à 2-0.

Brest a tué le match, et tient son avantage sans trembler. Une seule dernière suée, à l'entrée des arrêts de jeu quand Chardonnet sauve une vollée de Dugimont sur la ligne. 

Le joueur du match

Outre Gaëtan Charbonnier, auteur d'un but et une passe décisive, Kevin Mayi a montré de belles choses avant de sortir en cours de match. 

Visiblement requinqué par son but de la semaine dernière - son premier en quinze mois -, l'attaquant a montré un profil intéressant en provoquant balle au pied. Kevin Mayi a tiré au but à la 15e, sans réussite. Il aurait aussi pu être passeur décisif aux 34e et 45e.

Plus effacé en seconde période, il a été remplacé. 

Les réactions

Jean-Marc Furlan :"On est comme l'AJA. Un groupe qui doit construire son jeu. On a besoin de se rassurer. Auxerre est une équipe de combat, qui impose une force physique. On s'attendait à subir des centres. Dès qu'on a pu tenir sur ces aspects-là, on a été dangereux en contre. Techniquement, ce n'était pas abouti, ce n'était pas Barça - Real. Mais il y a eu des occasions, avec beaucoup d'émotions. Je suis content car on se rassure défensivement. Au sujet de Lenny Pintor, vous m'apprenez la piste lyonnaise. Il a demandé à partir, mais j'étais dans ma bulle, autour du match, depuis deux jours"

Gaëtan Charbonnier : "En début de deuxième, j'ai deux opportunités que je loupe. On n'a pas lâché. Offensivement, on a été bons. Défensivement, on a été solides. Solidaire. Victoire méritée ce soir. C'est toujours chiant de louper des occasions, mais il faut se concentrer sur celle qui vient. On dit toujours deux sans trois, mais pas ce soir... Que je sois buteur ou passeur, c'est le même plaisir. On avait un gros calendrier, on passe la trêve sereinement avec dix points."