Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football
Dossier : La saison 2019-2020 du FC Sochaux Montbéliard

Ligue 2 / Sochaux à Valenciennes avec Adolphe Teikeu, imperméable aux critiques

Sochaux s'attaque à la meilleure défense de Ligue 2 ce vendredi à Valenciennes. Le FCSM compte déjà sur le retour en forme d'Abdoulaye Sané, son buteur. Et sur son défenseur Adolphe Teikeu. Souvent raillé par la presse et les supporteurs, le Camerounais se dit plus fort que la critique. Confidences.

Adolphe Teikeu (ici face à Lorenzo Rajot contre Le Mans) se dit indifférent à la critique médiatique et des supporteurs
Adolphe Teikeu (ici face à Lorenzo Rajot contre Le Mans) se dit indifférent à la critique médiatique et des supporteurs © Maxppp - Vincent Voegtlin / Alsace

A Sochaux, le malheur des uns fait le bonheur des autres. Christophe Diédhiou, exclu face au Mans, et suspendu 3 matches, laisse donc sa place à Adolphe Teikeu dans l'axe de la défense du FCSM. L'arrière international camerounais, remplaçant après son match raté contre Lorient, retrouve ainsi une place de titulaire aux côtés de Maxence Lacroix. Il sera aligné ce vendredi soir à Valenciennes pour le déplacement des jaune et bleu dans le cadre de la 25ème journée de Ligue 2. 

Dans le Nord, les Sochaliens, 11èmes, entendent confirmer leur victoire face au Mans pour gratter encore des points importants en vue d'un maintien à obtenir le plus vite possible. Mais Valenciennes, 8ème, possède la meilleure défense du championnat avec seulement 16 buts concédés en 24 rencontres (dont 5 uniquement à domicile !). 

Avant ce rendez-vous en terre nordiste, Adolphe Teikeu s'est livré sur sa saison plutôt mitigée pour son retour à Sochaux. Pas forcément dans le coeur des supporteurs jaune et bleu, le défenseur camerounais garde la (forte) tête froide. Entretien.

Adolphe Teikeu dit rester de marbre face aux critiques des médias et des supporteurs de Sochaux - Radio France
Adolphe Teikeu dit rester de marbre face aux critiques des médias et des supporteurs de Sochaux © Radio France - Hervé Blanchard

FBBM : Adolphe Teikeu, vous n'êtes pas épargné par les critiques de la presse, et des supporteurs du FCSM. Comment vivez-vous cette situation ?

Adolphe Teikeu (AT) : "Déjà je ne lis pas la presse. Je ne traîne pas sur les réseaux sociaux tout le temps pour lire les messages et les commentaires que les gens mettent, donc je pense que chacun fait son travail, si vous critiquez (NDLR : les médias), c'est parce que vous trouvez qu'il faut critiquer. Déjà, nous savons que pour vendre beaucoup de journaux, il faut toujours critiquer. Dans les équipes, il y a toujours ceux qu'on critique le plus, que ce soit en bien ou en mal. Moi, quand on dit du bien de moi, je suis pas là pour le voir, je suis pas là pour dire merci. Et quand on dit du mal, je dois aussi accepter. Moi, c'est comme ça !

"Je ne lis pas la presse, ni les réseaux sociaux" - Adolphe Teikeu, défenseur sochalien

FBBM : Vous pensez néanmoins que les critiques sont injustes, trop sévères parfois à votre égard ?

AT : "J'ai appris, et j'ai toujours grandi dans le dur, peu importe les critiques, ça ne me changera pas ! Je suis prêt à les accepter mais vous savez, après les matches, parfois, je n'ai pas besoin de regarder la vidéo parce que j'ai tout le match dans la tête, tout le film, mais je suis le premier à me critiquer quand ça ne va pas. Déjà, j'en parle avec mes coéquipiers. Je leur dis quand ça ne va pas, je leur dis "ça, ça ne va pas, ça n'a pas marché chez moi". Je me répète, peu importe les critiques, ce qui se dit, je ne vais pas changer ma façon d'être parce que je suis critiqué. Il faut juste balayer du revers ce qui ne va pas bien, garder ce qui est bien et essayer de travailler le négatif".

FBBM : Par exemple, contre Lorient, vous êtes à l'origine du pénalty sur le premier but breton. Cette sanction vous paraît imméritée ?

AT : "Pour moi déjà, je pense que l'arbitre (Monsieur Stinat) avait décidé pénalty bien avant parce qu'il me dit, qu'avant d'entrer dans la surface, il y a eu un accrochage avec Kitala (attaquant de Lorient au duel avec Teikeu). Mais c'est lui qui m'accroche, moi je ne l'accroche pas, j'essaye de passer le bras mais je ne le tiens pas. On ne peut pas jouer au foot comme des manchots ! C'est lui qui me frappe, et le penalty est sifflé contre moi mais l'attaquant lui-même, il est "scandalisé" (sic) de voir que l'arbitre siffle pour lui. Et à Niort (où le Camerounais concède un pénalty en début de match sauvé par Maxence Prévot), je suis au duel à l'épaule, et l'arbitre siffle pénalty. Mais là, à la mi-temps, il a reconnu avoir fait une erreur". 

"Les joueurs sont "fichés" par les arbitres" - Adolphe Teikeu, défenseur du FCSM

FBBM : Vous pensez être "catalogué" comme un défenseur "trop" physique par les arbitres ?

AT : "Oui, ils ont une idée de certains joueurs. Je prends l'exemple du match contre Lorient. L'arbitre, sur le premier duel, il me dit "Monsieur Teikeu, je vous connais, vous mettez des coups de coude tout le temps". Alors je tiens à dire que depuis que je suis en France, je ne pense pas avoir pris un carton sur un duel avec un coup de coude ! Mais voilà, l'arbitre avait déjà son idée dans la tête. Et le dernier match contre Le Mans, c'était pareil avec Christophe Diédhiou (exclu par M. Petit pour une faute sur Merdji). L'arbitre a dit "Diédhiou, il met des coups, il fait tout le temps ça". Je pense que les joueurs sont déjà "fichés". On est obligés de faire avec !

A Valenciennes, Adolphe Teikeu et les Sochaliens, vont devoir quand même maîtriser leurs nerfs et leur football pour que le succès face au Mans n'ait pas servi à rien. Le FCSM compte également sur l'efficacité retrouvée de son buteur, Abdoulaye Sané "Il doit continuer comme ça, à être spontané. C'est sa force, en Ligue 2, ça va très vite devant le but, il faut savoir tenter sa chance rapidement. On compte sur lui !" affirme l'entraîneur Omar Daf qui ne devrait pas procéder à de grands bouleversements dans son onze de départ.

La rencontre Valenciennes-Sochaux est à vivre en direct et en intégralité dès 19h45 sur France Bleu Belfort-Montbéliard. Coup d'envoi 20h.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu