Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La saison 2020-2021 du FC Sochaux Montbéliard

Ligue 2 : Sochaux rallume la flamme face au Havre (4-0) et éteint la crise !

Dans le frigo du stade Bonal, Sochaux l'a joué "chaud devant" pour atomiser des Havrais inexistants. Les jaune et bleu sauvent la tête de leur entraîneur et réchauffent le coeur de leurs supporteurs en remontant à la 8ème place. Qui a dit que Sochaux était en crise ?

Weissbeck, Lopy et Lasme félicitent Bédia (n°14) pour son doublé face au Havre ce samedi soir à Bonal
Weissbeck, Lopy et Lasme félicitent Bédia (n°14) pour son doublé face au Havre ce samedi soir à Bonal © Maxppp - Michael Desprez / Est Républicain

Une victoire et ça repart ? On efface tout et on recommence ? On se gardera bien de voir plus loin que le simple bonheur d'un succès incontestable et incontesté du FCSM ce samedi soir dans le froid de Bonal face au Havre 4 à 0 à l'occasion de la 12ème journée de Ligue 2. Mais qu'elle fait quand même du bien cette victoire ! Pour une réaction, c'est une sacrée réaction des hommes d'Omar Daf, le coach sochalien plus que chahuté et fragilisé par la saillie médiatique de son directeur général, Samuel Laurent, au lendemain de la déroute à Châteauroux. Sochaux s'est rebiffé et avec la manière qui plus est. Match parfait et au meilleur des moments, la crise qui couvait s'éteint, ou au mieux, il n'y a pas le feu dans la maison jaune et bleue.

Une entame de rêve, et Le Havre au fond du trou

Tout s'est joué en 20 minutes. Sochaux a appuyé là où Le Havre était d'une grande faiblesse, sur ses côtés défensifs. Juste le temps pour Chris Bédia de signer un doublé en entrant dans l'arrière-garde normande .. comme dans du beurre (9ème et 15ème). Bryan Lasme, encore excellent sur son flanc droit, y va de son pénalty (20ème) à contre-pied pour inscrire son 3ème but en 3 matches d'affilée. Le Havre est au fond du trou .. normand, ce qui fera dire à son entraîneur Paul Le Guen en conférence de presse d'après-match "On a été nuls, nuls, nuls, du début à la fin!". Ce que confirme Gaëtan Weissbeck. En marquant sur un superbe contre initié par Joseph Lopy à la 65ème minute, le capitaine sochalien parachève le succès total des siens. 

"Fier de mes joueurs, on devait une réaction à nos supporteurs, à ceux qui aiment ce club" - Omar Daf

Si Paul Le Guen est apparu abattu comme jamais de toute sa carrière d'entraîneur, Omar Daf lui pouvait bomber le torse. Son équipe a livré une copie sans bavure, au meilleur des moments "C'est une belle victoire, je suis fier de mes joueurs parce qu'ils ont été très rigoureux, très concentrés, on a pris le match par le bon bout, et quand on ne comment pas d'erreurs individuelles, ça donne le match de ce soir. En plus, nos joueurs cadres ont été à leur meilleur niveau et on a, du coup, retrouvé l'équipe qu'on avait en début de saison. On a su avoir la maîtrise technique pour, en deuxième période, faire la différence". 

Kaabouni en patron, Weissbeck, Bédia, Lasme ou encore Lopy au diapason

Sochaux a retrouvé du liant, de la fluidité dans son expression offensive et Younès Kaabouni, titulaire pour la première fois en 2020, stratège du jeu jaune et bleu la saison passée avant sa grave blessure en janvier, n'y est pas étranger. Le Franco-marocain a été impérial, jouant toujours juste, dans le bon tempo, le bon timing vers l'avant. De son côté, Lasme a encore marqué des points et sûrement gagné une place de titulaire, Bédia est ,lui, récompensé de ses efforts, alors que Lopy a régné à nouveau en maître dans l'entre-jeu, et que Weissbeck, placé plus haut au contact de Bédia, a encore brillé et marqué (son 7ème but personnel) ! 

Une victoire pour le coach

Et puis, il y a des images qui ne trompent pas. Comme celle où, au coup de sifflet final, tout l'effectif se réunit, bras dessus-dessous, collés, serrés dans le rond central avec le staff. Pour ne faire qu'un et pour sûrement dédier cette victoire à Omar Daf qui a certainement sauvé sa peau ce samedi soir. Ses joueurs ne l'ont pas lâché et lui ont prouvé de la plus belle des manières. Mais l'entraîneur du FCSM n'a pas, d'un coup d'un seul, retrouvé le totem de l'immunité. "Ce n'est pas en gagnant deux matches qu'on est le meilleur du championnat, et ce n'est pas en perdant deux qu'on est pas bons du tout, après les critiques font partie du football, mais aujourd'hui les joueurs ont apporté une réponse sur le terrain, nous n'avons rien changé, ni notre système, ni notre manière de travailler, on a juste corrigé certaines erreurs. Je le répète, j'ai un objectif à atteindre, mais il y a de la qualité pour faire des choses cette saison, mais il faut rester mesuré dans la défaite, comme dans la victoire".

Avec ce festival face au Havre, Sochaux remonte à la 8ème place, rallume la flamme, sauve la tête de son entraîneur et réchauffe le coeur de ses supporteurs. Mais sûrement pas encore au point de les voir s'enflammer, sauf peut-être en cas de nouvelles performances ce mardi chez le leader le Paris FC, et samedi prochain à Bonal face à Nancy.

Et pour le plaisir, un petit souvenir du stade Bonal ce samedi soir. Restez-chez vous, bien au chaud, derrière votre radio ! A mardi en direct de Charléty pour Paris FC-FCSM dès 18h45 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess