Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football
Dossier : La saison 2019-2020 du FC Sochaux Montbéliard

Ligue 2 - Sochaux sans pression, mais avec ambition à Lens

A Lens, ce samedi après-midi, Sochaux est face à un défi de taille . Le FCSM, 5ème, se frotte à un grand favori à la montée, et à son public survolté. Face à un cador du championnat, les jaune et bleu n'ont rien à perdre, et tout à gagner. Pour la bande à Daf, interdiction de jouer petit bras !

Pape Abdou Paye et Maxence Prévot (ici après la victoire contre Nancy fin août) espèrent relever les bras ce samedi après-midi à Lens
Pape Abdou Paye et Maxence Prévot (ici après la victoire contre Nancy fin août) espèrent relever les bras ce samedi après-midi à Lens © Maxppp - Lionel Vadam / Est Républicain

Sochaux, France

Pour ressortir indemne d'un déplacement à Lens, les adversaires connaissent la recette. Ne pas subir la pression, la furia parfois, sur le terrain et en tribunes. Jouer au stade Bollaert est toujours très particulier pour l'équipe d'en face. Ce samedi après-midi, le FC Sochaux-Montbéliard va vivre au plus près cette expérience à l'occasion du choc de la 15ème journée de Ligue 2. Le FCSM défie le RC Lens à 15h en match décalé. Les jaune et bleu, invaincus en déplacement depuis la fin du mois d'août (soit 3 matches depuis sa dernière défaite 2-0 au Mans), espèrent le rester au coup de sifflet final. Les hommes d'Omar Daf, meilleure défense du championnat, se frottent à un gros bras du championnat, conditionné pour monter en Ligue 1. Leader avant le début de cette 15ème journée, le club artésien, tient à conserver les commandes en dominant Sochaux, et poursuivre ainsi sa série d'invincibilité à 10 matches. Dans le camp jaune et bleu, on aborde ce duel, sans complexe, mais avec une petite idée derrière la tête.

"On n'y va pas pour jouer petit bras" - Omar Daf, entraîneur du FCSM 

Pour le coach sochalien, ce match à Lens est juste une chance pour son équipe "On aime jouer ce genre de matches, dans un stade plein, avec une équipe taillée, armée pour jouer la montée. Mais on n'y va pas pour jouer petit bras, _on y va très conquérants et ambitieux_. Le match de coupe de France à Epinal, c'est du passé. Là, à Lens, je veux revoir mon équipe comme face au Havre" affirme Omar Daf qui insiste sur la capacité que devra avoir son équipe à gérer "l'aspect émotionnel, le stade sera plein, un vrai stade de foot, avec des supporteurs qui vivent pour ça". 

Omar Daf ce vendredi lors de la conférence de presse d'avant-match - Radio France
Omar Daf ce vendredi lors de la conférence de presse d'avant-match © Radio France - Hervé Blanchard

"L'ambiance de Bollaert, ça me galvanise" - le défenseur sochalien, Pape Abdou Paye

Ne comptez pas sur Pape Abdou Paye pour être intimidé par l'ambiance survoltée du stade Bollaert "J'y ai déjà joué avec Dijon. C'est vrai que l'ambiance est géniale, mais ça ne m'intimide pas du tout. Au contraire, ça me galvanise. On a envie d'être encore meilleur quand le public est contre toi. C'est un plus". Le défenseur sénégalais du FCSM affiche une zénitude qui en dit long sur les ambitions de l'équipe ce samedi "Lens a la pression, pas nous. Lens est conditionné pour monter, nous on cherche d'abord à obtenir le maintien au plus vite. On va essayer de faire ce qu'on sait faire le mieux, en espérant que ça passe". Autrement dit, rester la meilleure défense du championnat (7 buts encaissés en 14 matches seulement) et ne surtout pas se laisser bercer par les louanges lensoises dans ce domaine.

Pape Abdou Paye se dit serein et motivé à l'idée de jouer dans la chaude ambiance de Bollaert ce samedi - Radio France
Pape Abdou Paye se dit serein et motivé à l'idée de jouer dans la chaude ambiance de Bollaert ce samedi © Radio France - Hervé Blanchard

Jouer Lens chez lui est toujours un sacré défi. Ce le sera certainement plus encore ce samedi, avec une équipe sûrement portée par tout un stade, tout un peuple sang et or, pour rendre hommage à Daniel Leclercq, légende du club, décédé ce vendredi. Sochaux va clairement jouer un match pas comme les autres. S'il en ressort indemne, il pourra peut-être flirter avec le podium. Surtout, il comblera de joie tous ses supporteurs, et notamment ceux, et celles comme Raymonde, venus les encourager au stade Bollaert.

"Je ne suis ni cachottier, ni frileux" - Omar Daf, sur sa volonté de ne jamais dévoiler la composition de son groupe la veille des matches

Comme d'habitude, Omar Daf ne communique son groupe qu'à partir de 19h la veille des rencontres. Avec souvent un groupe élargi à 20 joueurs, sans aucunes indications sur les noms qui seront couchés sur la feuille de match, et encore moins d'indices sur les titulaires potentiels. Une posture complètement assumée par l'entraîneur du FCSM, très ferme même sur le sujet "C'est ma façon de travailler. Je pense que l'on est dans une compétition très, très serrée, où les choses se jouent à très peu de chose. Donc plus on a d'informations sur notre adversaire, mieux c'est, donc moins on en donne, mieux c'est aussi. Si nos adversaires sont déjà au courant de notre composition d'équipe, de notre stratégie, c'est simple pour eux. Je ne suis ni frileux, ni cachottier (sur un ton agacé et ferme à la fois). 

Et le coach sochalien de surenchérir" Je pense qu'il y a une bataille à mener. Si je dis à l'adversaire, on est armés de telle manière, on va arriver par cette porte (sic), et voilà les hommes qui sont devant ! Non, non, je ne veux pas de ça. Je pense que dans notre championnat, vous allez sur les sites internet des autres clubs, vous n'avez rien comme information sur la composition exacte des groupes" conclut Omar Daf, visiblement sensible sur le sujet.

Comme prévu, 20 joueurs sont partis ce vendredi à Lens dont Abdoulaye Sané, Fabien Ouréga et Mevin Sitti. Verdict demain 15h pour savoir s'ils seront sur le terrain, ou en tribunes.

Lens-Sochaux, c'est ce samedi après-midi à 15h au stade Bollaert. C'est à vivre en direct et en intégralité dès 14h45 sur France Bleu Belfort-Montbéliard

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu