Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : Toute la saison 2017-2018 de l'AS Nancy Lorraine

Ligue 2 : soulagement pour l'ASNL après une soirée tendue sur et en dehors du terrain

samedi 10 mars 2018 à 1:20 Par Cédric Lieto, France Bleu Sud Lorraine

La soirée a été marquée par la victoire de l'ASNL face à Ajaccio 1-0 mais aussi par des jets de projectiles sur le car nancéien et des messages hostiles en tribune.

Soirée agitée autour du stade et en tribune à Picot
Soirée agitée autour du stade et en tribune à Picot © Maxppp - Alexandre MARCHI

De cette soirée du 9 mars 2018, on retiendra la victoire acquise dans la douleur de l'AS Nancy Lorraine mais aussi peut-être un climat pesant autour et à l'intérieur du stade.

Cela a commencé avec des jets de projectiles sur le car de l'AS Nancy Lorraine avant son arrivée à Picot comme le raconte l'entraîneur Patrick Gabriel : 

Ils ont fait un barrage, ils ont envoyé des oeufs, de la farine, taggué  le bus, jeté plein de trucs. Ca ne rassure pas, il n'y avait pas de pierres mais ça ne rassure pas."

Au début du match, le président Jacques Rousselot est descendu au bord du terrain pour exiger le retrait d'une banderole portant l'inscription "vous êtes infames" dans le Kop Piantoni. En vain. En deuxième mi-temps, un message a été retiré par les stadiers, s'en est suivi un petit mouvement de foule.

Stress et pression sur la pelouse

Sur le terrain, le stress et la pression ont longtemps pris le pas sur le jeu. Comme un symbole, c'est Antony Koura, maudit depuis près d'un an et demi qui a marqué, un but qui peut tout changer pour le défenseur Alaeddine Yahia : 

C'est vrai qu'il en a eu des occasions sur les derniers matchs. Après, il a marqué la plus difficile. C'est un garçon contre qui j'ai joué. Quand il était à Nîmes, c'était un feu follet, un diablotin, après il a perdu cette confiance. C'est pas le seul, la confiance ça fait énormément chez un joueur. J'ai joué avec des joueurs qui en trois mois ont été transfigurés, de moyens, ils sont passés à extraordinaires. Il y a beaucoup de joueurs qui ont perdu la confiance, il faut qu'ils la retrouvent sur les derniers matchs."

L'AS Nancy Lorraine a gagné trois points et un peu de tranquillité, à bien négocier. Après sa dernière victoire, Nancy avait enchaîné quatre défaites.