Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

AJA - Grenoble (0-1) : défaite et frustration pour l'AJ Auxerre

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Auxerre

L'AJA a perdu vendredi 25 octobre à domicile contre un Grenoble solide défensivement et efficace sur sa seule occasion de but. Défaite 1 à 0 pour la 12e journée de Ligue 2. Michaël Barreto a été expulsé tout comme l'entraineur adjoint Michel Padovani.

Sur un centre Mathieu Michel, le gardien de l'AJA, laisse échapper le ballon, Grenoble ouvre la marque via Djitte
Sur un centre Mathieu Michel, le gardien de l'AJA, laisse échapper le ballon, Grenoble ouvre la marque via Djitte © Maxppp - PHOTOPQR/L'YONNE REPUBLICAINE

Auxerre, France

L'AJ Auxerre a perdu contre Grenoble à domicile vendredi lors de la 12e journée de Ligue 2 (0-1) et perd l'occasion de se rapprocher du peloton de tête du championnat. Les Auxerrois terminent le match très frustrés avec deux cartons rouges au compteur. Ils passent derrière leurs adversaires du soir au classement. L'arbitre de la rencontre a été copieusement sifflé par les supporters.

Efficacité grenobloise, impuissance icaunaise

Habituée des entames mollassonnes, l'AJ Auxerre a cette fois pris le match par le bon bout : de l'agressivité, des combinaisons et une présence dans le camp isérois dès le début du match. Mais la solide défense du GF38 (un seul but encaissé sur les 5 matchs précédents) tenait bon, et petit à petit l'AJA desserrait son emprise laissant la porte entrouverte. 

Un interstice dans lequel se jetait Grenoble. Un débordement sur le côté droit, un centre fort devant le but relâché par Mathieu Michel, et Moussa Djitte ouvrait la marque (15e). À partir de là Grenoble n'était plus vraiment mis en danger par Auxerre, "insipide" pour le reste de la première mi-temps, comme le décrivait durement Jean-Marc Furlan, l'entraineur, après le match. 

Domination gâchée en deuxième mi-temps

En deuxième mi-temps, l'AJA revenait avec de meilleures intentions : plus de pressing, plus de précision dans les transmissions, plus de mouvement, et donc une domination territoriale très nette. Grenoble ne sortait plus de son camp, encore moins après l'entrée de Michaël Barreto à la place d'Eddy Sylvestre. 

Enthousiaste, l'ailier tentait de nombreux débordements et sur l'un d'eux pensait obtenir un corner. L'arbitre sifflait un six mètres, des mots étaient échangés, et M. Rainville sortait le carton rouge : Barreto laissait ses partenaires à 10 (75e), "pile au moment où on avait l'emprise sur le match", analysait Jean-Marc Furlan. Le reste de la rencontre alternait espoir, même à 10, et frustration envers l'homme en noir. Michel Padovani était exclu après avoir lui aussi contesté les décisions arbitrales. Les entrées de Dugimont et Merdji n'y faisaient rien, le GF38 s'imposait à l'Abbé-Deschamps (1-0).

L'AJA restait sur une série de trois matches sans défaites : fin du bal. Les Auxerrois sont 11e de Ligue 2. En revanche son adversaire du soir continuait son impressionnante ascension : Grenoble est maintenant invaincue depuis 7 matchs de Ligue 2. Le prochain match de l'AJA ce sera vendredi 1er novembre, à Châteauroux.

Les réactions

Jean-Marc Furlan, entraineur d'Auxerre

"Le challenge des matchs à domicile, c'est d'être régulier dans la mise en danger l'adversaire. On a un très gros travail à effectuer pour pouvoir rivaliser dans cette régularité avec les meilleurs, je le dis car j'ai des points de référence par le passé.

Il y a aussi des circonstances de match défavorables, on a un progrès à faire, au moment où on reprend la main on se retrouve à 10. Mais avant cela on fait une première mi-temps insipide. Le travail est énorme sur le plan du jeu offensif. Ce chantier je l'avais vu dès que je suis arrivé. On a beau aimer l'instantané, il faut du temps pour travailler tout ça, autant dans la progression individuelle que dans les mécanismes collectifs.

(Concernant l'expulsion de Michaël Barreto) Je préfère que mes joueurs soient sanguins plutôt que apathiques. Bien sûr qu'il faut le corriger et ne pas agresser l'arbitre, il faut garder son sang froid, je sais de quoi de je parle."

"Je préfère que mes joueurs soient sanguins plutôt que apathiques"- Jean-Marc Furlan

Birama Touré, milieu de terrain de l'AJA

"On fait une bonne entame, on prend un but au bout de 15 minutes, ensuite ils ont fermé le jeu et c'était compliqué. C'était notre plus mauvaise première mi-temps depuis le début. C'est compliqué ensuite, ils avaient un bloc super bas, on a pu mettre des centre mais ils avaient de la taille dans l'axe. On ressent beaucoup de frustration parce qu'on aurait aimé confirmer le bon nul obtenu à Lens.

(Sur l’expulsion de Barreto) Michaël pense avoir subit une injustice, il s'est énervé, on peut le comprendre. On aurait voulu jouer à 11 contre 11, je pensais qu'on avait les moyens de revenir."

"On ressent beaucoup de frustration"- Birama Touré

Philippe Hinschberger, entraineur de Grenoble

"On continue cette bonne série notamment à l'extérieur. On a été présents, on a eu de la réussite sur quasiment notre seule occasion, sinon c'était un match difficile j'ai trouvé les auxerrois dynamiques. On a perdu beaucoup de ballons, mais on a plutôt bien défendu en concédant peu d'occasions. 

En face j'ai vu un très bon Bellugou au milieu, des attaquants qui savent garder le ballon dans les pieds. Un but nous a suffit, c'est clair, mais on aimerait faire mieux dans l'utilisation du ballon. "

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu