Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 2 : Tenu en échec à Le Blé par le Paris FC (1-1), le Stade Brestois engrange les regrets

vendredi 10 août 2018 à 23:18 Par Thomas Lavaud, France Bleu Breizh Izel

Brest n'a pas réussi à remporter son premier match de la saison à Le Blé. Il doit se contenter d'un match nul contre le Paris FC (1-1), et d'une bonne dose de regrets.

Brest et Belkebla encore freinés à domicile
Brest et Belkebla encore freinés à domicile © Radio France - Ouest France

Brest, France

Le match

Ce match, Brest a failli se le rendre facile. Si la frappe lointaine de Bélaud, au quart d'heure, était rentrée... Un but aurait obligé les Parisiens à moins jouer en bloc, et à sortir davantage. 

Au lieu de ça, la balle a ricoché sur le poteau de Demarconnay. Et le Paris FC est resté recroquevillé. Comme on pouvait s'y attendre.

Pire, les Brestois, moins en jambes au fil des minutes, ont cédé sur la seule frappe cadrée du PFC en première période : un ballon mal géré par Castelletto, suivi d'un lob de Mamilonne, effleuré par Larsonneur, est venu mourir sous la barre transversale. On venait d'entrer dans les arrêts de jeu.

Mené pour la troisième fois en trois journées, Brest va sauver le point du nul. Le Stade Brestois a marqué pour la troisième fois de la saison sur phase arrêtée : sur un corner frappé de la droite, Jessy Pi a trouvé la tête croisée de Charbonnier (55e).

Il manquera la réussite pour espérer mieux. Pi et Charbonnier ont bien tenté de loin dans la dernière demi-heure. Mais sans accrocher le cadre.

Il faut donc se contenter d'un nul et de ce scénario habituel à Le Blé. Brest a tenté, mais n'a pas su bousculer un adversaire venu avant tout pour assurer en défense

L'homme du match

Jessy Pi a encore fait un bon match. D'abord chargé de remonter les ballons, Pi est vite positionné plus haut sur le terrain. En deuxième période, il sera de tous les bons coups. Un premier corner qu'Ayasse a failli convertir, puis une passe décisive sur l'égalisation de Charbonnier.

Brest n'avait jamais marqué sur corner la saison dernière, il vient de marquer deux fois sur cette séquence en deux matchs. Les deux fois, les coups de pied étaient assurés par Jessy Pi.

Pi a aussi tenté de forcer le destin en frappant de loin, mais sans accrocher le cadre. Comme à Troyes, le milieu de terrain est ensuite sorti car il ressent toujours une douleur au pubis.

Les réactions

Gaëtan Belaud : "On a l'impression d'avoir fait le match qu'on voulait faire, contre une équipe regroupée. C'est peut-être un peu frustrant pour les spectateurs car on fait tourner la balle, ça a pu durer longtemps, mais on ne voulait pas se précipiter. On a pris le but à un moment clé, mais on est satisfait de revenir au score. Malheureusement, ça n'a pas suffit. "

Edouard Butin : "Notre regret, c'est que le tir de Gaëtan (Belaud, NDLR) sur le poteau ne soit pas rentré. Car le PFC aurait été obligé de sortir, et ils n'étaient pas venus pour ça. Le 0-0 leur convenait bien, on se disait qu'ils allaient encore plus fermer le jeu après l'ouverture du score contre le cours du jeu. Malgré cela, on a haussé notre rythme et on est revenu au score. Ça reste un bon point, car on savait qu'on n'aurait pas beaucoup d'occasions dans ce match. Comme à Troyes, on est revenu au score, on est une équipe de caractère. Il ne faudra pas toujours se mettre en difficulté toute la saison, mais c'est une bonne chose."  

Jean-Marc Furlan : "Avec notre possession du ballon et notre domination, j'aurais préféré prendre les trois points. Le point positif, c'est que c'est la deuxième fois qu'on revient au score après avoir été mené. Ce sont des points d'ancrage importants dans le développement d'une équipe. Surtout dans des conditions difficiles pour les joueurs  : prendre un but d'un adversaire qui a tiré deux fois seulement alors que tu dois rentrer aux vestiaires. Une réussite exceptionnelle alors que, nous, on n'est pas dans une phase de réussite. Mais la pression qu'on a pu mettre sur un adversaire très dur à jouer, car très regroupé est intéressante. Il nous aurait fallu plus de spontanéité et de fraîcheur qu'on n'a pas encore."

Les résultats et classements