Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ligue 2 -TFC : Pantxi Sirieix a eu "les larmes aux yeux" après la victoire contre Auxerre

-
Par , France Bleu Occitanie

Au Toulouse Football Club depuis 2004, Pantxi Sirieix a lâché les crampons en 2017 pour un poste de coordinateur sportif un an plus tard. Resté au TFC malgré le rachat et le changement de président, il sert d’intermédiaire entre sportif et direction.

Pantxi Sirieix a joué 13 ans à Toulouse avant de devenir coordinateur sportif.
Pantxi Sirieix a joué 13 ans à Toulouse avant de devenir coordinateur sportif. © Maxppp - DDM DAVID BECUS

Au Toulouse Football Club depuis 2004, Pantxi Sirieix a pris sa retraite à l'issue de la saison 2016-2017 après 13 saisons au TFC. Depuis un peu plus de deux ans, il est coordinateur sportif au sein du club. Pantxi était l'invité de 100% Club ce jeudi soir. 

Pantxi, quel est votre rôle désormais ? A-t-il changé depuis les bouleversements au club cet été ? 

"Je fais le tampon entre le président, le coach et les joueurs. S'ils ont des demandes, ils me sollicitent. Il y a aussi l'administratif à gérer, beaucoup d'étrangers sont arrivés cette année, il faut qu'ils soient aidés. Il y a aussi de jeunes joueurs, j'essaie de faire partager mon expérience, je le fais de bon cœur." 

C'est important cette "culture club" auprès des recrues ?

"Quand j'ai amené Brecht Dejaegere faire les examens médicaux à son arrivée, il a trouvé très bien qu'il y ait un ancien joueur qui ait ce rôle de team manager. C'est bien pour créer du lien."

Branco Van den Boomen a même pris votre numéro de maillot...

"Il avait le choix entre deux ou trois numéros, dont le 14. Je lui ai dit que c'était le mien, mais il n'avait pas trop le choix le pauvre !" 

La saison dernière a l'air d'être oubliée... La mayonnaise est en train de prendre ?

"Les recrues ont un très bon état d'esprit. C'est vrai qu'il y a la barrière de la langue, parfois ce n'est pas facile notamment pour le coach quand il veut faire passer son message mais très franchement les nouveaux apportent de la fraîcheur." 

Sirieix : "On a enclenché la première, j'espère qu'on va mettre la seconde".

Avec enfin des victoires... Patrice Garande évoque souvent la joie dans le vestiaire après Auxerre.

"J'ai eu beaucoup d'émotion, j'avais presque les larmes aux yeux dans le vestiaire après Auxerre. Cela faisait une éternité qu'on attendait cette victoire. On espère que ça va continuer mais la dynamique est bonne." 

Rodez arrive au Stadium samedi, est-ce un vrai derby ? La dernière confrontation remonte à 1971...

"Bien sûr que c'est un derby. L'an dernier ils ont fait pas mal de matches au stadium, ils connaissent le stade. A nous de montrer notre supériorité, ça ne va se montrer que sur le terrain. Rodez a ses repères, ils ont fait des bons matches ici. A nous de montrer qu'on est chez nous."

Une deuxième victoire de rang et le TFC serait enfin dans la première partie de tableau. 

"L'objectif c'est de remonter, comme l'ont dit le président et le coach. On a eu un départ difficile mais là on a enclenché la première, j'espère qu'on va mettre la seconde."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess