Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Ligue 2 : Toulouse en quête de rebond à Nîmes

- Mis à jour le
Par

Deux victoires sur les neuf derniers matches, le TFC est à la peine en cette fin d'année. Pour se relancer, les Violets vont à Nîmes ce mardi, adversaire qu'ils ont largement battu il y a trois jours en Coupe de France (4-1).

Le TFC en quête de la victoire à Nîmes. Le TFC en quête de la victoire à Nîmes.
Le TFC en quête de la victoire à Nîmes. © Maxppp - maxppp

Toulouse, qui n'a gagné qu'une seule fois lors de ses six derniers matches de championnat part en quête d'une victoire, ce mardi soir, à Nîmes, pour bien finir l'année. Le club a du mal à gagner, et a même perdu la première place le week-end dernier contre Rodez (1-1). Une réaction est attendue, et le coach, Philippe Montanier ne le cache pas : "La victoire en Coupe nous a fait du bien, mais elle ne rend pas amnésique. On sait qu'on est dans une mauvaise dynamique." 

Publicité
Logo France Bleu

Un match aller-retour ?

Pas question de s'enflammer après la victoire du week-end en Coupe de France contre ces mêmes Crocos, les deux matches seront différents prévient l'entraîneur : "Ils n'avaient que quatre titulaires sur le terrain, on était à domicile, cela n'aura rien à voir." 

Avis partagé par l'attaquant Ado Onaiwu : "Même si on a marqué quatre buts, cela ne veut pas dire qu'on va le refaire", prévient le japonais. Seul Brecht Dejaegere semble plus optimiste : "Oui, je pense qu'on a l'ascendant, c'est comme un match aller-retour, on a gagné la première manche, il faut gagner la deuxième." 

Dans tous les cas, le Téfécé a besoin de point, pour recoller à la tête, mais aussi car le reste du Top 5 avance très vite. En face, le NO n'est pas toujours souverain dans son stade des Costières, les Crocos pointent à la quatorzième place du classement des équipes à domicile. Le Téfécé, lui, est deuxième à l'extérieur. 

Pour ce déplacement, les Violets ne pourront pas compter sur le soutien de leurs supporters, beaucoup ont décidé de rester à Toulouse, en raison des conditions imposées par les autorités pour se déplacer. 

loading
Publicité
Logo France Bleu