Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ligue 2 : une dernière victoire pour rien, l’ETG est relégué en National

-
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu

Malgré son large succès, 4-1 contre Nîmes hier au parc des sports d’Annecy, Evian-Thonon-Gaillard termine à la 18ème place de Ligue 2. Place synonyme de relégation.

L'ETG tourne le dos à la Ligue 2 et descend en Nationale.
L'ETG tourne le dos à la Ligue 2 et descend en Nationale. © Maxppp -

"C’est une victoire au goût amer". Une victoire surtout qui ne sert un rien. Kassim Abdallah comme tous ses coéquipiers à la mine des (très) mauvais jours. Mais le défenseur de l’ETG est lucide. "On se dit que si on avait mis tous ces arguments toute la saison, on n’en serait peut-être pas là." Parce que finalement, hier soir, les roses ont rempli le contrat qu’ils s’étaient fixés. Tout faire pour gagner. Mais leur survie en Ligue 2 ne dépendait entièrement d’eux. Il fallait aussi que Sochaux s’incline. Mais deux ans après avoir été condamnés à quitter la Ligue 1 par la formation haut-savoyarde (victoire de l’ETG 2 à 0 lors de la dernière journée), cette année les doubistes ont pris leur revanche en dominant Clermont (2-0).

REPORTAGE | L'ETG relégué en Nationale, tout le monde responsable

Reportage de Richard Vivion

Gâchis

Hier soir sur la pelouse du parc des sports d’Annecy, l’ETG a très mal débuté le match en encaissant un but dès la 2ème minute de jeu. Kevin Hoggas a ensuite égalisé (27ème). En début de seconde période Cédric Barbosa donnait l’avantage aux locaux (54ème). Quentin N’Gakoutou terminait le travail avec un doublé (86 et 93ème). "Au mois on termine sur une victoire, on devait cela à notre public", lâche Kassim Abdalah. Hier soir, ils étaient environ 4.000 spectateurs dans les tribunes du parc des sports d’Annecy. Des supporters qui, malgré la relégation, ont applaudi les joueurs à la fin de la rencontre.

Cédric Barbosa a été le premier à sortir des vestiaires. Après un match aux allures de montagnes russes (un but et un carton rouge pour une faute eu évidente), le vétéran du club avait malgré ses 40 ans et toute son expérience les yeux rougi et la voix tremblante. "C’est un sentiment de gâchis mais le gros perdant dans l’histoire, c’est l’ETG. C’est le club, les futurs jeunes du club du centre de formation, les administratifs et c’est aussi l’identité du club qui est perdante. Et nous, sportivement, nous n’avons on n’a pas été capable d’assurer le maintien."

J'espère que le club va se relever et survivre à tout cela. Aujourd'hui on est déçu." (Kassim Abdallah)

Interview de Richard Vivion

L’heure du bilan et des leçons à tirer de cette (ces) année(s) catastrophique(s) va venir. Avec seulement 9 victoires en 38 matchs, les joueurs ont bien sur leur part de responsabilité dans la descente en enfer de l’ETG. "Moi aussi", reconnaît volontiers Romain Revelli. Mais pour l’entraineur des roses, les dirigeants et les actionnaires aussi devront faire leur autocritique. "Tout ce qui se passe autour d’une équipe, c’est très important, explique-t-il. D’avoir des gens qui ont les valeurs du club, qui sont là présent tout le temps, cela a manqué. Et tous ces soucis extra-sportifs en interne, c’est usant."

La semaine prochaine dirigeants, actionnaires et cadres de l’ETG vont se retrouver pour désormais penser à l’avenir. Et là, le chantier est colossal.

L'ETG quitte la L2 malgré sa victoire, hier soir à Annecy, 4-1 face à Nîmes.  - Radio France
L'ETG quitte la L2 malgré sa victoire, hier soir à Annecy, 4-1 face à Nîmes. © Radio France - Richard Vivion
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu