Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ligue des Champions : à Séville, l'exploit sinon rien pour le Stade Rennais

-
Par , France Bleu Armorique

Privé de ses deux Bleus Eduardo Camavinga et Steven Nzonzi, le Stade Rennais se déplace en Andalousie pour affronter le FC Séville ce mecredi soir (21h). Face à un cador européen, les hommes de Julien Stéphan sont condamnés à l'exploit, sous peine de voir leurs chances de qualification diminuer.

Serhou Guirassy, le buteur rennais face à Krasnodar devrait occuper la pointe de l'attaque des rouge et noir à Séville
Serhou Guirassy, le buteur rennais face à Krasnodar devrait occuper la pointe de l'attaque des rouge et noir à Séville © Maxppp - Joël Le Gall/PHOTOPQR/OUESTFRANCE

Au matin d'affronter Séville, difficile d'imaginer que Julien Stéphan a dormi paisiblement. Après avoir constaté les absences de Camavinga et Tait, blessés, le coach rennais a appris hier en début d'après-midi qu'il devrait faire sans son champion du monde Steven Nzonzi, suspendu au dernier moment par l'UEFA pour un geste d'humeur après le coup de sifflet final du match contre Krasnodar

Un coup dur "parce que la décision, on l'a eu après le dernier entrainement, donc forcément ça change énormément de choses. Mais on a d'autres joueurs prêts qui peuvent disputer ce match-là. Je vais encore devoir réfléchir dans la soirée pour construire une équipe qui pourra tenir dans la durée" assurait hier Julien Stéphan en conférence de presse. Avec un changement de système ? Le coach rennais n'a pas exclu de passer à cinq défenseurs ce soir, après avoir effectué tout le début de saison en 4-3-3.

Et Rennes, qui n'a plus gagné depuis 4 matchs toutes compétitions confondues, n'affronte pas l'adversaire idéal pour se relancer. C'est l'ogre sévillan, tenant du titre d'Europa League, qui se dresse face au Stade Rennais ce mercredi soir. Un mastodonte européen pas forcément au mieux en ce début de saison, qui n'a pas non plus gagné depuis 4 matchs, mais qui sera évidemment favori ce soir, d'autant plus que les hommes de Lopetegui enregistrent le retour de leur défenseur Jules Koundé, garant de l'équilibre défensif de l'équipe.

Alors pour l'emporter, Julien Stéphan convoquera-t-il le souvenir du 21 février 2019, quand Rennes s'imposait à Séville face au Betis trois buts à un en 1/16e de finale d'Europa League ? A priori non : "ce n'est pas vraiment comparable, c'était un autre adversaire, une autre compétition. (...) Ce match à Séville c'est surtout le souvenir de la communion avec nos supporters, qui nous manquent terriblement aujourd'hui."

Ils manqueront également aux Sévillans, puisque le match se déroulera à huis-clos au Stade Ramón Sánchez Pizjuán ce mercredi soir. Un lueur d'espoir dans la légère brume rennaise, même si Julien Stéphan sent aussi les joueurs disponibles "très déterminés parce que compétiteurs, et de par la compétition qu'ils disputent" aujourd'hui.

L'exploit, chiche ? En cas de défaite, les chances de Rennes ne serait pas complètement hypothéquées. Mais dans un groupe qui s'annonce homogène, chaque point récolté en route aura son importance.

Match à suivre en direct et en intégralité sur France Bleu Armorique après l'allocution d'Emmanuel Macron ce soir.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess