Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Ligue des Champions : le Bayern Munich roi d'Europe !

Par

Et de cinq pour les Bavarois ! Le Bayern Munich a remporté ce samedi soir sa cinquième Ligue des Champions en battant le Borussia Dortmund (2-1) à Wembley.

Les coéquipiers de Franck Ribéry fêtent leur cinquième Ligue des Champions Les coéquipiers de Franck Ribéry fêtent leur cinquième Ligue des Champions
Les coéquipiers de Franck Ribéry fêtent leur cinquième Ligue des Champions © Maxppp

Duel de gardiens

La planète football attendait avec impatience cette finale 2013 de la plus prestigieuse des compétitions européennes, que tous les observateurs prédisaient forcément spectaculaire. Les deux armadas allemandes se sont montrées à la hauteur, en offrant une explication très animée, au scénario très longtemps indécis.Car les deux équipes ont fait quasiment jeu égal, à l'image d'une première mi-temps très disputée durant laquelle le Borussia Dortmund a joué à fond sa carte d'outsider, parvenant à désorganiser le collectif bavarois, pourtant le plus rôdé d'Europe. Auteurs d'un pressing très agressif au milieu de terrain, insolents d'aisance technique, les hommes de Jürgen Klopp sont parvenus, durant 45 minutes, à se projeter rapidement vers l'avant et à venir inquiéter la défense de Munich. Ils ne sont toutefois pas parvenus à concrétiser cette légère domination au tableau d'affichage, laissant le Bayern rester dangereux sur coups de pied arrêtés. Les deux vrais héros de cette première période auront été les gardiens, auteurs d'arrêts particulièrement spectaculaires.

Publicité
Logo France Bleu

Ribéry muselé, Robben omniprésent

Libérés à leur retour des vestiaires, les hommes de Jupp Heynckes ont haussé le ton dès l'entame de la deuxième période. Plus rapides, plus physiques, les coéquipiers de Franck Ribéry ont lentement déployé leur emprise sur le match, notamment grâce à un Arjen Robben omniprésent. Parfois égoïste dans cette finale, l'attaquant néerlandais a dû attendre l'heure de jeu pour parvenir enfin à se jouer de la défense adverse, glissant au milieu de deux défenseurs et du gardien une passe décisive à Mandzukic (60ème minute).Mais Dortmund, au panache, a réussi à arracher l'égalisation, grâce à Marco Reus, victime d'une grosse faute de Dante dans la surface. Le penalty sifflé par l'arbitre est transformé par Gündogan (68ème). Le Bayern ne devra finalement son salut qu'à un aménagement tactique, avec un recentrage payant du duo Ribéry/Robben. A une minute de la fin du temps réglementaire, le premier adresse dans l'axe une talonnade inspirée au second, qui se joue des défenseurs et du gardien et laisse le ballon mourir doucement dans les filets adverses.

Une domination partie pour durer ?

Le Bayern, après son titre de Champion d'Allemagne, confirme son exceptionnelle saison. Il pourrait d'ailleurs poursuivre sa moisson en remportant la Coupe d'Allemagne, le 1er juin prochain, face à Stuttgart. Mais il confirme surtout qu'il arrive à maturité, animé par une force mentale qui lui avait cruellement fait défaut lors de ses précédentes finales perdues, en 2010 et 2012, et qui pourrait bien lui permettre de régner sans partage sur le football européen durant les années à venir.

L'info en continu

Publicité
Logo France Bleu