Football

Ligue des Champions : le PSG s'ouvre les portes des quarts de finale

Par Thibaut Lehut, France Bleu mardi 18 février 2014 à 7:00 Mis à jour le mardi 18 février 2014 à 22:44

Les Parisiens félicitent Zlatan Ibrahimovic, auteur d'un doublé
Les Parisiens félicitent Zlatan Ibrahimovic, auteur d'un doublé © Maxppp

Après une phase de poules traversée sans encombres, le Paris Saint-Germain est entré dans le vif de la Ligue des Champions avec brio, en allant écraser le Bayer Leverkusen sur sa pelouse mardi (4-0), en huitième de finale aller.

Die Ohrfeige. Autrement dit une gifle, en allemand. Le Bayer Leverkusen a vu ses chances d'accéder aux quarts de finale quasiment anéanties, au vu de sa lourde défaite à domicile en huitième aller de la Ligue des Champions, ce mardi soir. La faute à un PSG ultra-dominateur, qui avait manifestement à coeur de prouver sur le terrain que ses ambitions européennes sont grandes.

Doublé pour "Ibra"

Les hommes de Laurent Blanc se sont facilités la tâche d'entrée, grâce à un beau mouvement collectif lancé du milieu de terrain par Matuidi, qui quelques secondes plus tard s'est retrouvé dans la surface à la finition pour ouvrir le score (3ème minute). Incapables d'accélérer ou d'imposer un quelconque impact physique, privés de ballons, les Allemands ont craqué à nouveau en fin de première période. D'abord suite à une faute de Spahic sur Lavezzi dans la surface, qui a offert un penalty transformé par Ibrahimovic (39ème minute). Puis sur une bonne conservation de balle de Matuidi dos au but adverse, suivie d'une remise conclue par une magnifique frappe du même Ibrahimovic (42ème minute). Le Suédois signe donc un doublé et fait grimper son compteur à 10 buts en 6 matchs de Ligue des Champions.

Rentrés avec quelques velléités offensives, le Bayer Leverkusen n'a pas su inverser la tendance à la reprise. Pire encore, les Allemands se sont retrouvés rapidement en infériorité numérique, suite à l'exclusion de Spahic pour un deuxième carton jaune (59ème minute). La large domination parisienne a permis à Laurent Blanc de faire tourner un peu son effectif et de faire notamment entrer Yohan Cabaye. C'est le milieu qui aura d'ailleurs inscrit le dernier but des Parisiens (88ème minute), le premier depuis son arrivée dans le club en janvier.Sauf catastrophe lors du match retour le 12 mars prochain, le PSG fera donc au moins aussi bien que l'an dernier, en accédant aux quarts de finale. Au vu de sa performance ce mardi soir, il lui est permis d'espérer davantage.

Partager sur :