Football

Ligue des Champions : Lyon apprend dans la douleur

Par Thibaut Lehut, France Bleu Isère et France Bleu mardi 29 septembre 2015 à 22:47 Mis à jour le mardi 29 septembre 2015 à 22:59

Lacazette a touché la barre transversale du gardien de Valence.
Lacazette a touché la barre transversale du gardien de Valence. © Maxppp

Lyon s'est incliné face au FC Valence ce mardi soir (1-0), dans leur deuxième match de Ligue des Champions. Avec un seul point au compteur, les Lyonnais voient la qualification en huitièmes se compliquer.

Lyon s'est encore un peu plus compliqué la tâche dans la course à la qualification pour les huitièmes de finale de cette Ligue des Champions. Après un nul lors du premier match contre La Gantoise (1-1), les Lyonnais se sont inclinés ce mardi à domicile face au FC Valence (1-0).

La jeune équipe d'Hubert Fournier avait pourtant pris le jeu à son compte en débuts de match, malgré un effectif largement miné par les blessures (Fekir, Bedimo, Yanga-Mbiwa, Rafael). Mais Valence a peu à peu fait parler sa supériorité technique pour installer son jeu et se procurer les premières occasions franches, notamment sur deux corners quasi identiques, bottés par Piatti et repris de la tête par l'ex-monégasque Abdennour (9ème et 35ème). Essentiellement dangereux en contres, Lyon ne sera parvenu qu'à être réellement dangereux qu'une seule fois dans le première demi-heure, grâce à un beau coup franc de Valbuena magnifiquement détourné sur sa barre transversale par Domenech, le gardien de Valence.

Feghouli chirurgical, Lyon frustré

Juste avant la pause, c'est Feghouli qui a sonné une première fois l'alerte sur le but d'Anthony Lopes. Au terme d'une belle combinaison côté droit, l'attaquant franco-algérien lâche une frappe qui est venue s'écraser sur la barre du gardien lyonnais (40ème). La suivante a été la bonne : sur un coup franc joué rapidement, Piatti file vers le but et n'a plus qu'à glisser le ballon à Feghouli qui arrive lancé et décoche une lourde frappe des 20 mètres, qui termine sa course au fond des filets lyonnais (41ème).

Dès lors, Lyon a accumulé la frustration. Avant la mi-temps d'abord, avec une barre de Lacazette et une occasion énorme mal négociée par Ferri, et en seconde période ensuite. Car les joueurs lyonnais sont revenus des vestiaires avec une réelle envie et ont mené la vie dure aux Espagnols durant 45 minutes, sans jamais parvenir à égaliser. Au terme d'un long siège, ils ont tout de même réussi à frapper deux fois au but juste avant le coup de sifflet final (90+2), sans pouvoir tromper un Domenech héroïque.

Les espoirs de qualification ne se sont cependant pas tout à fait envolés, car dans ce groupe H seul le Zénith Saint-Pétersbourg semble réellement se détacher. Avec 6 points au compteur, les Russes sont en tête devant Valence (3 points) et seront les prochains adversaires des Lyonnais. L'OL, avec un seul petit point, est pour le moment à égalité avec La Gantoise mais occupe seul la troisième place grâce à une meilleure différence de buts. Et a surtout fait preuve d'une belle combativité ce mardi soir, symbole du long apprentissage qui commence pour cette génération prometteuse.