Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ligue des Champions : Lyon se qualifie pour les 8e de finale en arrachant le match nul contre Leipzig (2-2)

-
Par , France Bleu

Lyon s'est qualifié mardi pour les 8e de finale de la Ligue des champions à la suite de son match nul, presque miraculeux, contre Leipzig (2-2). Mais des heurts ont éclaté après le match entre des ultras et le défenseur Marcelo, qui ont impliqué plusieurs joueurs.

Le capitaine de l'OL Memphis Depay.
Le capitaine de l'OL Memphis Depay. © AFP - Philippe DESMAZES

Lyon s'est qualifié mardi pour les 8e de finale de la Ligue des champions à la suite de son match nul, presque miraculeux, contre Leipzig (2-2). Un match qui donne enfin du sens à une saison qui attendait ce coup d'éclat. Mais des heurts avec les supporters après la rencontre ont gâché la fête.  

Sur le terrain, l'OL, encore fragile, n'a pas montré assez pour remporter ce match, ce qui lui aurait permis de terminer en tête de son groupe. Il lui faudra encore bien progresser s'il veut être compétitif au tour suivant face à des grosses cylindrées, potentiellement Liverpool ou le Barça. Mais il a montré du caractère pour remonter deux buts et revenir à égalité, grâce à Houssem Aouar (50e) et Memphis Depay (82e).

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Un début de match raté avant une remontée 

Les deux penalties concédés en première période, transformés par Emil Forsberg (9e) et Timo Werner (33e), ont été la conséquence logique d'un début de match raté. La frappe sur la barre de Moussa Dembélé avant la mi-temps (45e+2) a finalement sonné le réveil des Lyonnais, qui ont eu le timing de leur côté en marquant dès la reprise. Alors que Leipzig avait aussi baissé d'un ton, Lyon a finalement égalisé. Mais c'est en fait grâce au succès du Benfica Lisbonne contre le Zenit Saint-Pétersbourg (3-0) que Lyon est passé devant les Russes.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Des heurts entre les ultras et le défenseur Marcelo

Mais quelques minutes après la célébration, des heurts ont éclaté entre des ultras et le défenseur Marcelo qui ont impliqué plusieurs joueurs. Une banderole stigmatisant le défenseur brésilien a déclenché la colère des joueurs.

Le président du club Jean-Michel Aulas a affirmé que "le supporter (qui tenait la banderole) serait sanctionné". "Un club, ce sont les dirigeants, les joueurs, les supporters et il ne peut pas y avoir de distorsion. C'est moi qui décide et non pas les supporters", a ajouté le patron de l'Olympique lyonnais qui ne veut pas que "les gens insultent les joueurs".  

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

On veut faire un avec nos fans, mais eux ne veulent pas faire un avec nous - Memphis Depay

Après le match, le capitaine Memphis Depay a livré un discours coup de poing à l'intention des supporters: "Je suis furieux, en colère. On veut faire un avec nos fans, mais eux ne veulent pas faire un avec nous. Si vous quittez le terrain avec ce sentiment, c'est qu'il y a quelque chose qui ne va pas. C'est dur de rester calme", a-t-il déclaré.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess