Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : La saison 2019-2020 du Racing Club de Strasbourg

Ligue Europa : le passé trouble du Lokomotiv Plovdiv, l'adversaire bulgare de Strasbourg

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Si la situation semble s'être améliorée depuis l'arrivée d'un nouveau président il y a quatre ans, le Lokomotiv Plovdiv a vécu des années sombres comme d'autres clubs bulgares. Présidents assassinés, matchs truqués, pressions sur les joueurs. Un ancien joueur français du club témoigne.

Les joueurs du Lokomotiv Plovdiv qui fêtent leur seul titre de champions de Bulgarie en 2004
Les joueurs du Lokomotiv Plovdiv qui fêtent leur seul titre de champions de Bulgarie en 2004 © Maxppp -

Plovdiv

Il a finalement au dernier moment demandé à conserver l'anonymat, mais cet ancien attaquant passé par des clubs de Ligue 2 et de national, n'a pas hésité à raconter sa drôle d'expérience au Lokomotiv Plovdiv. Il y a passé six mois au début des années 2010. Plusieurs clubs bulgares ont été impliqués à cette époque dans des scandales de matchs truqués et ce retraité des terrains a pu observer de près ces magouilles.

Des primes pour truquer les matchs

"Le président n'était pas présent aux matchs en général, témoigne-t-il, mais il donnait des consignes à une personne en tribunes ou sur le banc de touche. Cette personne-là faisait passer le message sur le terrain à plusieurs joueurs. On devait par exemple provoquer un penalty dans le premier quart d'heure ou perdre par trois buts d'écart. Tout était évolutif comme c'était des paris en live, ça pouvait changer à tout moment. A partir de là, on s'arrangeait pour que le déroulement du match donne satisfaction au président. On avait une petite prime au bout qui pouvait aller jusqu'à mille euros. Je pense qu'eux devaient ramasser beaucoup plus".  

Le témoignage sur les matchs truqués

Ce président de l'époque se promenait entouré de gorilles armés, car plusieurs de ses prédécesseurs avaient été assassinés. Il avait pour habitude de payer les joueurs au noir et de faire valser les entraîneurs. "En six mois, j'ai eu quatre entraîneurs différents, dont un agent de joueurs, devenu au courant de la saison manager général, puis entraîneur. Evidemment, il a ramené ses joueurs, son intérêt c'était de les faire jouer pour pouvoir les vendre et récupérer de l'argent. C'était n'importe quoi, c'était folklorique".

Pas mécontent de partir

Notre témoin avait signé un contrat de deux ans et demi au Lokomotiv, mais au bout de six mois, il est reparti sans trop de regrets, après une dernière entrevue avec le manager général : "Il m'a fait comprendre que je devais prendre une certaine somme d'argent, qui est bien loin de la moitié de ce qu'il me devait. Et que si je n'étais pas satisfait avec ça, ben j'aurais des soucis. Au final, quand vous êtes tout seul là-bas, vous ne faites pas le malin et vous signez, voilà."

Après plusieurs expériences en France en Ligue 2 et en national, notre témoin avait accepté de tenter sa chance en Bulgarie avec l'espoir d'être repéré notamment par des agents allemands, comme cela avait été le cas par exemple pour un autre attaquant Garra Dembelé, passé par le Lokomotiv Plovdiv, puis le Levski Sofia, avant de rebondir en Bundesliga. "C'était une expérience de vie, j'en souris aujourd'hui. Et je dis à mes amis de ne surtout pas parier sur les matchs de foot dans les pays d'Europe de l'Est!"

La situation semble apaisée au Lokomotiv depuis l'arrivée au pouvoir d'un nouveau président il y a 4 ans. Le club fait parler de lui davantage par ses résultats sportifs. Il a remporté en mai dernier pour la première fois la coupe de Bulgarie face au rival de la ville, le Botev Plovdiv. Un succès qui lui permet de disputer cette saison la Ligue Europa.