Football

Ligue Europa : parole à la défense stéphanoise contre le Beitar ?

Par David Valverde, France Bleu Saint-Étienne Loire dimanche 14 août 2016 à 16:11

Loic Perrin et son gardien Stéphane Ruffier
Loic Perrin et son gardien Stéphane Ruffier © Maxppp - Maxppp

Les Verts ont encaissé 3 buts samedi à Bordeaux. Au-delà des chiffres la performance générale de la défense est inquiétante. Une arrière garde qui a l'occasion, et le devoir, de se remobiliser mercredi pour le barrage aller de la Ligue Europa sur la pelouse du Beitar Jerusalem.

Après leur défaite en ouverture du championnat samedi à Bordeaux 3 buts à 2, les Verts ont le regard tourné vers le barrage aller de la Ligue Europa qu'ils disputeront mercredi sur la pelouse du Beitar Jérusalem. L'ASSE décollera pour Israël mardi avec une séance d'entrainement prévue au Teddy Stadium en fin de journée. Christophe Galtier devra faire sans Cheick M'Bengue, le latéral gauche s'est blessé face aux Girondins, mais il pourra compter sur les retours de Fabien Lemoine et Nolan Roux qui étaient suspendus en championnat. Pour l'entraineur stéphanois, la question sera surtout de redonner rapidement de la solidité à sa défense qui a pris l'eau contre Bordeaux puisque les Verts étaient menés 3-0 à un quart d'heure de la fin du match.

Ce n'est pas un hasard si depuis le départ de Moustapha Bayal Sall la priorité actuelle du mercato de l'ASSE c'est de trouver un défenseur central qui apporterait de la concurrence aux côtés du capitaine Loïc Perrin. Un recrutement indépendant de l'issue de la double confrontation européenne contre le Beitar Jérusalem. Il faut une arrière garde équilibrée pour éviter de revivre, comme à Bordeaux, ce sentiment "amer" comme le jugeait le coach stéphanois après la rencontre.

Une mauvaise surprise : la performance de Perrin

Le capitaine est passé à côté de son match contre Bordeaux. Comme un symbole, il a écopé d'un carton jaune ce qui ne lui était pas arrivé depuis le mois de mai 2015. Mercredi à Jérusalem il y aura des attaquants vifs et le capitaine emblématique devra retrouver son niveau. Car, quand il n'y est pas, ses coéquipiers sont trop peu capables de compenser les erreurs inhabituelles de leur leader. La saison dernière déjà, Loïc Perrin avait eu un début de saison moyen. Il ne pourra pas en aucun cas se le permettre dans la fournaise du Teddy Stadium car la défense verte a trop peu de certitudes en ce début de saison.