Football

Ligue Europa : Saint-Étienne se présente contre Anderlecht avec un effectif décimé

Par Emmanuel Grabey, France Bleu Saint-Étienne Loire mercredi 28 septembre 2016 à 23:53

Robert Beric, attaquant de l'ASSE
Robert Beric, attaquant de l'ASSE © Radio France - France Bleu Saint Étienne Loire

Ruffier, Pierre-Gabriel et Beric viennent s'ajouter à la longue liste de joueurs sur lesquels le coach de l'ASSE Christophe Galtier ne pourra pas compter ce jeudi soir face à Anderlecht, pour le deuxième match des Verts en Ligue Europa cette saison.

Pour son deuxième match en Ligue Europa cette saison, Saint-Etienne reçoit le club belge d'Anderlecht, considéré comme le plus gros morceau du groupe C (qui compte également les Azéris de Qaraba et les Allemands de Mayence). A la veille de ce match décisif, lors de sa conférence de presse, l'entraîneur des Verts, Christophe Galtier, n'a pu que confirmer l'hécatombe qui frappe le club depuis le début de la saison.

En plus des absences déjà répertoriées avant le match de Ligue 1 face à Lille, il a annoncé hier soir que Ronaël Pierre-Gabriel et Robert Beric, blessés, ne seraient pas sur la feuille de match contre Anderlecht. Un rude coup, d'autant que Saint-Etienne sera de nouveau privé de son gardien Stéphane Ruffier, qui purge son deuxième match de suspension européenne. Il sera remplacé par Jessy Moulin, qui va vivre son premier match à Geoffroy-Guichard.

Le coach Galtier ne peut compter que sur les retours d'Alexander Soderlund et de Kévin Malcuit, qui sera arrière-droit ce jeudi soir. Il n'y aura donc que quatre défenseurs de métier, dont un seul titulaire, Léo Lacroix, arrivé cette saison du FC Sion, un club suisse, qui a réalisé la saison dernière une belle prestation européenne. Pour Lacroix, son parcours l'an dernier sera un atout face à Anderlecht, alors qu'il a dû défendre dimanche contre Lille avec des joueurs dont ce n'est pas le poste habituel. "J'ai eu la chance de vivre une expérience magnifique en Europa League avec Sion, et je pense que vu le nombre de joueurs importants qui sont actuellement blessés, je peux aider par mon expérience pour affronter ce club. J'ai un rôle, en étant le seul défenseur actuellement apte à jouer, mais je pense que mes coéquipiers qui ont joué à mes côtés dimanche, que ce soit Bryan Dabo ou Ole Selnaes, ont su jouer dans cette position et ont assumé leur rôle. Tout le monde doit être prêt à assumer un rôle qui n'est pas le sien pour aider le club à gagner ce match".

De son côté, Christophe Galtier préfère positiver en louant l'état d'esprit de ses joueurs. "L'équipe sera évidemment fortement remaniée, bricolée. Mais cela crée chez les joueurs un élan de solidarité, ils se sentent concernés, ils ont envie de jouer. Quand il y a autant d'absences, il faut aller chercher des forces vives en interne, des forces mentales et créer un état d'esprit, et c'est là-dessus que je travaille. Car travailler sur le jeu est très compliqué ! J'ai travaillé avec le groupe sur les vidéos du match contre Lille : au bout de 25 minutes de jeu, il n'y avait plus qu'un vrai défenseur... Mais il faut travailler, pour que les joueurs qui n'évolueront pas à leur poste s'approprient leur rôle."

Mais les malheurs stéphanois ne font pas le bonheur des Belges. Pour l'entraîneur d'Anderlecht, René Weiler, même décimé, l'effectif stéphanois en a sous les crampons ! "On a vu comment ils ont joué dimanche contre Lille, en remportant le match 3-1. L'ASSE a beaucoup de joueurs qui sont capables de bien remplacer. Saint-Etienne a une équipe qui joue bien contre le ballon, tout le monde se déplace vite derrière le ballon, ils ont perdu peu de matches et sont très constants. C'est très difficile de les battre, d'autant plus dans leur stade !"