Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Basket – Handball – Volley

Ligue féminine de handball | Enfin l'année du Brest Bretagne Handball ?

mardi 28 août 2018 à 22:15 Par Thomas Lavaud, France Bleu Breizh Izel

Le Brest Bretagne Handball attaque la saison 2018/2019 en donnant l'impression de n'avoir jamais autant eu les moyens de ses ambitions. L'équipe vice-championne de France a été renforcée, et veut renverser l'hégémonique champion lorrain, Metz.

Laurent Bezeau, l'entraîneur du Brest Bretagne Handball
Laurent Bezeau, l'entraîneur du Brest Bretagne Handball © Maxppp - Nicolas Creach / Le Télégramme

Brest, France

C'est le gros coup réalisé par le Brest Bretagne Handball. Anna Gros, l'ailière droit arrive de Metz, le rival, d'où elle sort d'une saison à sept buts de moyenne par match. 

C'est l'autre gros coup réalisé par le BBH. Le plus gros budget du championnat (autour de 5 millions d'euros) a cassé sa tirelire pour signer Isabella "Bella" Gulden, une référence mondiale au poste de demi-centre

Brest a aussi conservé les éléments clés de sa défense, la gardienne Cléopâtre Darleux et la demi-centre Allison Pineau, et a étoffé son groupe avec deux joueuses en devenir, Constance Mauny (ex-Chambray-lès-Tours) et Pauletta Foppa (ex-Fleury-les-Aubrais).

Une équipe plus compétitive, dans un championnat plus compétitif

Peu d'arrivées, un seul départ d'envergure (la pivot Astrid N'Gouan partie ... à Metz). Cette stabilité relative réduira-t-elle l'écart avec l'hégémonique champion lorrain ? Car bien que le niveau de la LFH devrait s'améliorer grâce au retour au pays d'internationales françaises, et que Nantes a aussi investit pour rejoindre le bal des ambitieux en signant l'entraîneur Frédéric Bougeant et plusieurs internationales, la saison pourrait bien se réduire à un nouveau duel entre Brest et Metz Handball.

Ce dernier, lui, a bien changé son effectif cet été. Plus que Brest. Mais Metz reste Metz avec ses six championnes du Monde. Charge à Laurent Bezeau et son staff de créer une alchimie, et gérer un calendrier qui va s'intensifier début octobre avec le début de la ligue des champions et la coupe de France à conserver.

Laurent Bezeau, entraîneur du BBH : "Le premier recrutement, c'était de conserver les joueuses qu'on voulait garder. Les unes vont nous apporter de l'énergie et la culture de la gagne. Les autres, beaucoup d'expérience et la connaissance du très haut niveau (...) Le principal, c'est d'être meilleur. On reste sur deux titre de vice champion, donc on veut se rapprocher du titre. Ca passe par toujours plus de travail, de talent, et de conviction dans ce qu'on met en place."

Le Brest Bretagne Handball débute sa saison ce mercredi à Bourg-de-Péage, puis disputer son premier match à Brest Arena contre Dijon, le 1e septembre.