Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Normandie : un avion pour relever au laser l'évolution du littoral

mardi 12 juin 2018 à 9:24 Par Olivier Duc, France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu Cotentin et France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Depuis 2016, le Réseau d'Observation du Littoral Normandie Hauts-de-France mène une stratégie de suivi fiable et récurrent du littoral de la Baie du Mont St Michel jusqu'à la frontière belge. Des lasers embarqués à bord d'un avion permettent d'avoir une vision en trois dimensions des côtes.

Loïc Coeur, l'un des trois opérateurs du service hydrographique et océanique en charge d'effectuer les relevés dans l'appareil
Loïc Coeur, l'un des trois opérateurs du service hydrographique et océanique en charge d'effectuer les relevés dans l'appareil © Radio France - Olivier Duc

Caen, France

Sur le tarmac de l'aéroclub de l'agglomération caennaise, un Cessna modifié pour transporter trois lasers de mesures stationne en attendant un prochain vol. C'est lui qui à raison de vols de cinq à six heures au dessus des côtes va permettre un relevé précis du littoral de la Baie du Mont St Michel jusqu'à la frontière belge depuis 400 mètres à l'intérieur des terres jusqu'à cinq mètres sous l'eau avec une précision de dix centimètres. Une cartographie en trois dimensions sur près de 3000 km².

"C'est vrai que le grand public ne le voit pas directement parce qu'il s'agit de tout ce qui est un peu caché dans le monde sous-marin mais pour autant ce sont ces stocks de sédiments qui peuvent venir conforter ce qui se passe directement sur le Littoral explique Julie Pagny, chef de projet du réseau d'observation du littoral Normandie et Hauts-de-France. Pour comprendre ce que l'on voit au niveau du trait de Côte, il faut savoir ce qui se passe au large et savoir ce qui vient alimenter directement nos plages ou pas."

L'appareil doit voler à 400m d'altitude à vitesse constante et dans des conditions optimales pour assurer les relevés - Maxppp
L'appareil doit voler à 400m d'altitude à vitesse constante et dans des conditions optimales pour assurer les relevés © Maxppp - Olivier Duc

Cette quatrième et dernière campagne de relevé s'achèvera le 3 juillet prochain mais elle sera reconduite dans trois ans pour suivre l'évolution des Côtes.

L'objectif est de revenir régulièrement et de refaire ces mêmes données

"Ces données numériques sont relativement fiables. L'objectif est de revenir régulièrement et de refaire ces mêmes données explique Stéphane Costa, le président du conseil scientifique du réseau d'observation du littoral Normandie Hauts-de-France. On va empiler ces données pour avoir enfin le film d'évolution des formes littorales, de traduire des dynamiques et éventuellement de définir des risques potentiels devant des zones urbanisées."

Ces données seront utiles aux collctivités mais elles sont également accessibles gratuitement au grand public sur les portails rolnp.fr et data.shom.fr.

Ecoutez - Le plus de l'Info consacré au suivi du littoral de la Normandie et des Hauts-de-France