Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ligue 1 - Lyon-Rennes : Philippe Bizeul dans les pas de Julien Stéphan

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Armorique

A Lyon, Philippe Bizeul va s'asseoir sur le banc de touche rennais ce mercredi, comme entraîneur principal suite à la démission de Julien Stéphan. Le natif de Fougères, enfant du club, souhaite s'inscrire dans la continuité du travail engagé par le désormais ex-coach de Rennes.

Philippe Bizeul aux côtés de Julien Stéphan
Philippe Bizeul aux côtés de Julien Stéphan © Maxppp - Vincent Michel/PHOTOPQR/Le Mensuel

Deux jours à peine après l'annonce de la démission de Julien Stéphan, le Stade Rennais se rend ce mercredi chez le troisième de Ligue 1, Lyon, pour un match qui s'annonce compliqué et qui pourrait voir Rennes décrocher dans la course à la 5e place en cas de défaite. Sur le banc rennais, c'est l'ancien adjoint de Stéphan, Philippe Bizeul, qui assurera l'intérim pour ce "club qui lui est cher".

Pas le premier intérim de Philippe Bizeul

Le natif de Fougères a déjà, par trois fois, endossé le costume temporaire de numéro 1 dans les clubs où il est passé. D'abord à Tours puis par deux fois au Havre, où il se souvient de son dernier intérim : "C'était avec le concours de Christophe Revault. En cinq matchs on avait fait quatre victoires et un nul. Bob Bradley, l'entraîneur américain, est arrivé derrière, on lui a laissé l'effectif dans de bonnes conditions et on a pu travailler avec lui derrière."

Que devra-t-il mettre en place rapidement pour sortir le club de sa spirale négative (une seule victoire en 2021) ? "Il faut gérer l'urgence, optimiser l'état physique, technique, tactique et psychologique des joueurs pour qu'ils puissent s'exprimer au mieux et donner le meilleur d'eux-mêmes" assure celui qui a passé seize ans comme éducateur à Rennes entre 90 et 2006, avant de revenir en Bretagne cet été en provenance de la réserve de l'OL.

La continuité plutôt que la révolution

Face à son ancien club, Philippe Bizeul ne compte pas tout changer dans ce qui a été précédemment fait à Rennes : "On va modifier des petites choses, ça ne va pas être des changements radicaux. Sinon cela voudrait dire que j'étais à côté du projet (de Julien Stéphan, NDLR) et j'étais totalement dans le projet.

La continuité comme leitmotiv pour Philippe Bizeul, qui revendique même sa fidélité à Julien Stéphan : "Ce qui m'anime, moi, c'est de valoriser tout le travail qui a été fait précédemment par un grand technicien. C'est de vraiment créer les conditions pour que les joueurs expriment au mieux toutes leurs qualités. j'ai rarement vu un groupe aussi réceptif, aussi travailleur et avec autant de qualités."

Alors que L'Equipe annonce une arrivée très prochaine de Bruno Génesio, Philippe Bizeul ne devrait pas s'attarder sur le banc rennais. Il y a plus de deux ans, Julien Stéphan avait remplacé au pied levé Sabri Lamouchi à deux jours d'un déplacement à Lyon, un match remporté par les Rennais (2-0). Même configuration pour Philippe Bizeul ce mercredi, et si l'on n'imagine pas l'intérimaire durer aussi longtemps que son prédécesseur à la tête de l'équipe première, il lui rendrait un bel hommage en allant s'imposer au Parc OL.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess