Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Maintien de l'ASM Belfort en National 2 : "On ne va pas crier victoire sans combattre"

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Les amateurs de l'ASM Belfort joueront à nouveau en National 2 de football la saison prochaine. "Un soulagement" pour Jean-Paul Simon, le président du club, même si l'enjeu aujourd'hui, est d'entretenir "le maintien moral" de tous les jeunes privés de football en raison de l'épidémie de coronavirus.

Jean-Paul Simon, le président de l'ASM Belfort, lors du quart de finale de Coupe de France le 11 février dernier.
Jean-Paul Simon, le président de l'ASM Belfort, lors du quart de finale de Coupe de France le 11 février dernier. © Maxppp - Lionel Vadam

"On ne va pas crier victoire sans combattre", commente d'emblée Jean-Paul Simon, le président de l'ASM Belfort. Les amateurs belfortains sont officiellement maintenus en National 2 la saison prochaine. En raison de l'épidémie de Covid-19, le comité exécutif de la Fédération Française de Football a en effet décidé ce jeudi de mettre un terme à l'ensemble des compétitions de football amateur. Les matchs de National 2 étaient suspendus depuis le vendredi 13 mars dernier. L'ASMB termine 13e de la poule A.

"Se maintenir en National 2 après un quart de finale en Coupe de France, c'est la saison idéale pour tous les présidents, pour nous en premiers", se félicite Jean-Paul Simon. Les Belfortains ont joué le quart de finale de Coupe de France le 11 février dernier contre Rennes (3-0), au stade Bonal, devant près de 20.000 spectateurs.

Ils ont fait un choix qui nous arrange, mais bon... on n'a jamais été relégables

"C'est acquis pour nous, je pense à ceux qui sont juste derrière nous, qui descendent... je suis content d'être dans cette position-là et pas dans la position inverse, c'est évident, c'est un soulagement (...) ils ont fait un choix qui nous arrange, mais bon... dans tous les cas on n'a jamais été relégables, même si on a été au bord de la relégation".

Reprendre le championnat "n'avait pas de sens"

Jean-Paul Simon comprend la décision de la FFF. "C'était impossible de rejouer, le confinement c'est jusqu'au 11 mai, après ça va être une reprise douce, comment peux-tu mettre des joueurs de 18 à 30 ans dans un vestiaire où tout le monde se touche... dans nos conditions d'organisation, je ne vois pas comment ça pouvait être autrement, recommencer un championnat à 9 matchs en juillet-août, où il fait 40 degrés, ça n'a pas de sens, il faut repartir à zéro".

Il y a aujourd'hui d'autres soucis que le maintien

"Les conditions sont tellement extrêmes, qu'il y a aujourd'hui d'autres soucis que le maintien", explique-t-il. "Le souci majeur c'est d'entretenir ce maintien moral avec tous les jeunes du football, c'est ce que je demande aux éducateurs, de faire un peu de maintien avec les jeunes, parce que (le football) c'est quelque chose qui manque à beaucoup de monde". 

Bonne santé financière

Financièrement le club s'en sort bien malgré tout, après avoir touché son gain de 300.000 euros, suite au quart de finale de Coupe de France. "On est un peu dans une position privilégiée financièrement, mais moralement et sanitairement on est comme tout le monde, il faut être vigilant et se préserver". "C'est une saison particulière, je ne sais pas comment on va reprendre, ça va être compliqué, j'espère qu'on pourra reprendre en juillet".

Pour aider les clubs amateurs à redémarrer la saison prochaine, la FFF promet, dans les prochains jours, "un plan massif de soutien aux 14.000 clubs amateurs de France", afin notamment de "faciliter l'accueil des licencié(e)s, en particulier les plus jeunes d'entre eux".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu