Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Marion Torrent (Montpellier Hérault) : "Marre des erreurs d'arbitrage"

-
Par , France Bleu Hérault

Eliminé en quart de finale de la Coupe de France par Bordeaux, ce samedi, le MHSC estime avoir été pénalisé par plusieurs erreurs d'arbitrage. Défenseur de Montpellier, Marion Torrent, s'en est plainte, sur France Bleu Hérault.

Marion Torrent regrette profondément les erreurs d'arbitrage qui ont coûté cher, selon elle, au MHSC
Marion Torrent regrette profondément les erreurs d'arbitrage qui ont coûté cher, selon elle, au MHSC © AFP - Franck Fife

Joueuse cadre de Montpellier, Marion Torrent a fait part de sa frustration, à l'issue de l'élimination en Coupe de France, à domicile. Alors que certaines de ses partenaires n'ont pas retenu leurs larmes et on rapidement quitté Grammont, l'internationale est venue se confier à notre micro. Beaucoup de déception, mais aussi de l'agacement face à des décisions arbitrales jugées défavorables à Montpellier. Entre but refusé et penalty oublié. 

BQ : C'est une sacrée désillusion, alors que vous aviez pour ambition de soulever le trophée, n'est-ce pas ? 

MT : On est très très déçues, parce qu'on fait  un bon match. Après, les penaltys, c'est quitte ou double. On en a loupé un et c'est qui fait qu'on a perdu. Mais très déçues, parce qu'on en a un peu marre des erreurs d'arbitrage, qui nous ont coûté deux buts. Il faut le dire. On a un spécialiste vidéo qui est là, qui regarde. A l ami-temps, on voit qu'on nous refuse deux buts. Donc à un moment donné, on en a ras le bol de se faire avoir. Parce qu'on est éliminée d'une coupe alors qu'on méritait sûrement de continuer. Je veux bien comprendre qu'il n'y a pas trop de moyens pour les arbitres français, mais ça nous fatigue. Même nous, joueuses, pendant le match on est frustrées. On ne le montre pas trop, mais on est avant tout humaines. A la fin du match, de se rendre compte qu'on pas joué contre une équipe à onze, mais contre une équipe à quatorze, et c'est ce qui fait mal. 

BQ : Au delà des erreurs d'arbitrage, votre équipe ne s'est-elle pas dit, lorsque vous meniez 3-1, que c'était gagné ? 

MT : Non, pas du tout ! On savait très bien qu'elles étaient vaillantes, qu'elles allaient beaucoup poussé. Derrière, on essaie de jouer les uns contre uns, on va les chercher haut. Elles ont procédé avec des contres. On est contentes quand même, parce qu'on a produit du beau jeu. 

BQ : La Coupe de France était une source de motivation pour la fin de saison, parce que cela semble plié en championnat. Allez-vous tout de même trouver des ressources pour tenter de décrocher au moins la troisième place, en D1 ? 

MT : Oui ! On a pas besoin de ça, d'ailleurs. On est des compétitrices avant tout, et on aime la gagne. On va se battre pour essayer de passer devant elles (Bordeaux), parce qu'on mérite de passer devant. Et après, on ne sait pas. Le football, ça va vite. Peut-être que d'autres équipes subiront des erreurs d'arbitrage qui, cette fois, nous porteront chance. On verra en fin de saison, on fera les comptes à ce moment là. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu