Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Marseillais et à jamais les premiers à la Coupe du Monde de... Walking foot !

-
Par , France Bleu Provence

Londres va parler marseillais ce week-end. Pour la toute première Coupe du Monde de "Walking Foot" -littéralement football en marchant- deux équipes marseillaises vont représenter la France.

Les 2 équipes marseillaises qui vont représenter la France à Londres pour la Coupe du Monde de "Walking Foot"
Les 2 équipes marseillaises qui vont représenter la France à Londres pour la Coupe du Monde de "Walking Foot" © Radio France - Tony Selliez

Marseille, France

Bien sûr, les Bleus de Didier Deschamps sont déjà champions du monde. Bien sûr également, la France s'apprête à accueillir la semaine prochaine la Coupe du Monde féminine de football. Mais avant cela, ce week-end, a lieu à Londres la première Coupe du Monde de walking foot. Et ce sont des marseillais qui vont défendre les couleurs de la France, dans deux catégories : les plus de 50 et les plus de 60 ans. Ils s'entraînent toute l'année, et depuis 2 ans, au Stade Sainte-Elisabeth dans le 12e arrondissement. 

"On sera à jamais les premiers à y être allés !" Jean-Louis Mense, joueur et président du comité départemental de la FSGT

Jean-Louis Mense, joueur et président du comité départemental de la FSGT - Radio France
Jean-Louis Mense, joueur et président du comité départemental de la FSGT © Radio France - Tony Selliez

Sous le patronage de la FSGT, la fédération sportive et gymnique du travail

Le walking foot, avant tout, c'est bien du foot mais avec des règles spécialement aménagées. Les joueurs évoluent sur un petit terrain. À 5 contre 5. A Londres, les buts seront d'ailleurs un peu plus petits que ceux utilisés au handball, et il y aura un gardien ; alors que nos joueurs marseillais s'entraînent habituellement sans gardien et dans des "cages" plus traditionnelles, grand format.

"Ça permet de dépasser les problèmes liés à la condition physique. C'est un sport appelé à avoir beaucoup d'avenir (...) il n'y a plus de problèmes d'impulsion, de course (...) on est en mouvement permanent, normalement en défense il faut couper les intervalles parce que les contacts sont interdits ; la conservation de balle est très importante, c'est très instructif" Jean-Luc Carbuccia, 66 ans, accessoirement ancien champion du district des Alpes !

Avec ses lunettes à la Edgar Davids : Jean-Luc Carbuccia, 66 ans, accessoirement ancien champion du district des Alpes ! - Radio France
Avec ses lunettes à la Edgar Davids : Jean-Luc Carbuccia, 66 ans, accessoirement ancien champion du district des Alpes ! © Radio France - Tony Selliez

Ils marchent ? Ah oui, ils marchent , mais surtout ils s'arrêtent jamais : du mouvement, toujours, pour proposer des solutions aux partenaires ou au contraire intercepter les passes adverses. Et des passes millimétrées, forcément. Car le walking foot ne pardonne pas. Techniquement, mieux vaut être au niveau. 

"Certains ici n'avaient jamais joué de leur vie. Ils ont des petits-enfants qui leur disent : c'est vrai, papy, tu vas jouer la Coupe du Monde ? C'est incroyable, on est béni des dieux" Henri Frondi, 72 ans, doyen de cette équipe de France. 

Nicolas Karakoglou fête ses 70 ans ce vendredi, jour de départ à Londres ! "c'est le sport qui maintient en forme !" - Radio France
Nicolas Karakoglou fête ses 70 ans ce vendredi, jour de départ à Londres ! "c'est le sport qui maintient en forme !" © Radio France - Tony Selliez

La Coupe du Monde ? Ils y croient nos marseillais. Mais surtout, ils espèrent convaincre du monde, maintenant, de les rejoindre : un effet boule de neige en quelque sorte. Il y a déjà plus d'une centaine de fidèles en activité sur Marseille. Pour les rencontrer, découvrir leur discipline, rendez-vous chaque mardi matin au stade Sainte-Elisabeth (13012) de 10h à midi. 

"J'ai confiance. Il n'y a que anciens internationaux (sourire) d'Endoume, du Premier canton, de Saint-Barnabé : ça peut faire mal ! Comme quoi, il ne faut jamais désespérer dans la vie, vous pouvez faire une Coupe du Monde à 60 ans" Patrick Bosso, parrain des 2 équipes

Pierre, 60 ans : "60 ans ? Je les fais pas, hein ! Sans déconner ! On a tous de l'arthrose, on arrive à ressentir des choses qui datent de nos 10 ans. On a mal, on a peur, on a des émotions qui étaient enfouies en nous et qui ressortent" - Radio France
Pierre, 60 ans : "60 ans ? Je les fais pas, hein ! Sans déconner ! On a tous de l'arthrose, on arrive à ressentir des choses qui datent de nos 10 ans. On a mal, on a peur, on a des émotions qui étaient enfouies en nous et qui ressortent" © Radio France - Tony Selliez

Des Marseillais à la coupe du monde de Walking Foot - Reportage Tony Selliez