Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Match France-Italie des Légendes : "On se devait d'être présents"

-
Par , France Bleu Azur, France Bleu

Près de 17 000 personnes ont assisté au match entre les équipes de France et d'Italie des légendes en hommage aux victimes de l'attentat du 14 juillet. Sur le terrain, les Bleus se sont imposés 4 buts à 1, mais l'essentiel était ailleurs à l'Allianz Riviera.

L'équipe de France des légendes s'est imposée 4 buts à 1 face à l'Italie.
L'équipe de France des légendes s'est imposée 4 buts à 1 face à l'Italie. © Radio France - Florian Cazzola

Nice, France

86 ballons blancs lâchés dans le ciel par des enfants, une minute de silence, énormément d'applaudissements. Le match des légendes entre la France et l'Italie a été l'occasion de rendre un vibrant hommage aux 86 victimes et aux plus de 400 blessés de l'attentat du 14 juillet.

Un chèque de 100 000 euros

Sur le terrain, les Bleus n'ont "plus leurs jambes de vingt ans" de l’aveu même du capitaine Laurent Blanc, mais ça ne les a pas empêchés de surclasser la sélection italienne dans une rencontre riche en hommages. Les joueurs tricolores, qui arboraient une tunique bleue ornée d'un cœur où étaient inscrits les noms de toutes les victimes, se sont imposés 4 buts à 1 grâce à des buts de Youri Djorkaeff, David Trezeguet et Olivier Kapo.

A la mi-temps du match, les organisateurs ont remis un chèque de 100 000 euros à l'association "Promenade des Anges". "On se devait d'être tous présents pour rendre hommage aux victimes, avoue le champion du monde 1998, Emmanuel Petit. Nous avons essayé de donner un peu de bonheur au public." Tous les joueurs sont allés rencontrer les familles des victimes, certains sont même allés se recueillir sur le mémorial face à la Promenade des Anglais, près d'un an après la catastrophe du 14 juillet.

Choix de la station

France Bleu