Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : Ligue 1 : résultats, classement et calendrier

Stade Malherbe Caen : Jean-François Fortin toujours président, statu quo sur la gouvernance du club

mardi 24 avril 2018 à 0:17 Par Michel Legorjus, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin

Mis sous pression par la majorité des actionnaires du Stade Malherbe de Caen, Jean-François Fortin reste président du club mais son projet a été rejeté ce lundi 24 avril 2018. Malherbe se met donc à l'heure de la cohabitation.

Jean-François Fortin, président minoritaire du Stade Malherbe de Caen.
Jean-François Fortin, président minoritaire du Stade Malherbe de Caen. © Maxppp - Yves-Marie Quemener

Caen, France

Le conseil de surveillance du Stade Malherbe de Caen a duré près de quatre heures ce lundi 24 avril 2018 dans les locaux du centre de formation. Autour de la table, tous les actionnaires du club et à l'ordre du jour un projet présenté par le président depuis 18 ans Jean-François Fortin.

Le projet du président largement rejeté

Son souhait : permettre à l'un des actionnaires Pierre-Antoine Capton, un homme de télé, de racheter les parts des autres actionnaires, pour détenir les deux tiers des actions. Ce que les "historiques"ont appelé une OPA "hostile". L'idée de Jean-François Fortin : augmenter le budget du club grâce aux carnets d'adresses du producteur. Un projet rejeté à une très large majorité. Face à ce désaveu, Jean-François Fortin a exprimé son désir de garder la présidence.

Assemblée générale en octobre 

Les actionnaires majoritaires, regroupés autour de Gilles Sergent président du conseil de surveillance, n'ont rien tenté pour l'évincer car ils ne le peuvent pas sur le plan statutaire, il faut attendre octobre et l'assemblée générale du club.

La victoire des Normands 

Au sortir de la réunion, un statu quo : un président qui reste en place avec un projet qui n'est pas le sien, puisque c'est clair, Malherbe restera normand avec des actionnaires normands, comme c'est le cas depuis la création de la société à objet sportif. Président minoritaire qui aura la charge, avec Xavier Gravelaine, de bâtir une équipe pour la saison prochaine et de choisir rapidement un nouvel entraîneur. La cohabitation n'est - dit-on - pas bonne pour la démocratie, on dit aussi qu'elle doit être provisoire.