Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Mathieu Debuchy, défenseur de l'ASSE : "Marquer dans un derby, c'est une libération"

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Le défenseur, et capitaine des Verts au dernier match, nous parle du derby dimanche (21h), et se rappelle de son but à Lyon il y a deux ans qui avait permis à l'ASSE d'arracher le match nul.

Mathieu Debuchy a marqué des buts importants, comme en 16e de finale de coupe de France.
Mathieu Debuchy a marqué des buts importants, comme en 16e de finale de coupe de France. © Maxppp - Rémy Perrin

Le derby est un match à gagner à tout prix. Encore plus dimanche (21h) alors que les Verts fleurtent avec la zone rouge, 15e à l'entame de cette 27e journée de Ligue 1, avec deux points d'avance seulement sur le 18e. De leur côté, les Lyonnais 7e restent sur un succès chez eux contre la Juventus Turin en 8e de finale aller de la Ligue des Champions, mercredi soir.

Gagner pourrait être un déclic

Mais les Verts espèrent bien rejouer le scénario du match aller, victoire 1-0 à l'arrachée, et relancer leur fin de saison avant de recevoir Rennes, jeudi, en demi-finale de la coupe de France. C'est l'espoir en tout cas de Mathieu Debuchy. Le défenseur, et capitaine des Verts au dernier match, était l'invité exceptionnel de 100% CLUB vendredi.

Il se souvient aussi de son premier derby, et premier but sous les couleurs de l'AS Saint-Étienne.

"C'était mon premier derby. Et je marque le but de l'égalisation. Un moment de bonheur pour l'équipe et pour moi. C'est forcément un bon souvenir. En plus, c'était un derby attendu après la correction (0-5) reçue au match aller. C'était bien d'être aller chercher un point là-bas. [...] Quand je marque, je commence à enlever mon maillot. Et puis j'ai repensé au match aller (référence au joueur lyonnais Nabil Fekir qui avait fait de même et provoqué les supporters stéphanois). Et je me suis dit que ce n'était pas le bon moment. En tout cas, c'était un immense bonheur, une libération et beaucoup d'émotions."

J'ai repensé au match aller, et je me suis dit que ce n'était pas le moment d'enlever mon maillot.

"Pour moi, Saint-Étienne - Lyon, c'est LE derby du championnat de France. On sait que les gens attendent beaucoup de ce match, notamment les supporters. Alors de pouvoir y participer, c'est important pour moi. Je pense sincèrement que ce match peut nous relancer à un moment ou on est un peu en difficulté. On a envie en tout cas d'inverser la tendance et de lancer une série. Cela peut être un déclic dans notre fin de saison. C'est un match à part, avec beaucoup d'attente de la part de nos supporters. On se doit de faire un gros match et de ramener quelque chose de Lyon, pour nous et nos supporters."

Un sentiment partagé par le manager des Verts Claude Puel, et le milieu de terrain Yohan Cabaye, vendredi, en conférence de presse d'avant-match à l'Étrat. 

Mathieu Debuchy, un joueur croyant

Pendant ce long entretien de près d'une demi-heure sur France Bleu Saint-Étienne Loire, Mathieu Debuchy s'est aussi confié sur ce qui fait de lui un joueur de football mais aussi un homme, sa carrière bien sûr, mais aussi son rapport à la religion.

"Très jeune, j'allais à l'église et au catéchisme. J'étais déjà assez croyant. J'ai été élevé avec ça. Et puis, ayant une famille et des enfants, c'est une manière aussi pour moi de gérer le cercle familial, avec mon épouse qui, je dois le dire, est formidable. Ma famille n'est pas venue vivre avec moi à Saint-Étienne. C'est un choix, pas toujours facile. [...] Je prie tous les jours et je me signe en début du match. Cela me donne une force supplémentaire. J'ai eu pas mal pépins physiques, d'opérations. Je me suis dit parfois que j'allais arrêter le foot. Mais la religion m'a permis de me raccrocher à quelque chose et d'avancer."

Je prie tous les jours et je me signe en début du match. Cela me donne une force supplémentaire. 

RÉÉCOUTER tout l'entretien - Mathieu Debuchy, invité exceptionnel de 100% CLUB

Lyon / ASSE, dimanche 21h, et dès 20h30 en intégralité sur France Bleu.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu