Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Michel Platini ne briguera pas la présidence de la Fifa

jeudi 28 août 2014 à 10:18 Par Marina Cabiten, France Bleu

Le Français Michel Platini, actuel président de l'UEFA, a annoncé jeudi qu'il n'était pas candidat à la présidence de la Fifa.

Michel Platini, le président de l'UEFA
Michel Platini, le président de l'UEFA © Maxppp

Michel Platini souhaite rester le patron du football européen. Il a annoncé jeudi ne pas être candidat à la présidence de la Fifa en 2015. La voie est donc libre pour Sepp Blatter, actuel président de la Fifa et candidat à sa succession.

La fin d'une longue réflexion

Diriger l'instance mondiale du football, après l'instance européenne ? Michel Platini s'est posé la question, il l'admettait déjà en septembre 2013. Finalement, il a annoncé jeudi aux représentants des 54 fédérations de l'Union européenne de football qu'il préférait poursuivre son travail avec eux. 

Un boulevard pour Blatter ?

La présidentielle de la Fifa aura lieu en mai 2015 à Zurich, et sans la candidature de Platini, le numéro un sortant a toutes les chances d'être réélu. Joseph Blatter, 78 ans, patron de la Fifa depuis 1998, a lui déjà annoncé briguer un cinquième mandat. Il existe un autre candidat déclaré, Jérôme Champagne, ancien vice-secrétaire général de la Fifa, mais il a si peu de chances de l'emporter face à Blatter que cet ancien diplomate français envisage même de retirer sa candidature. 

Quant à Platini, il avait déjà annoncé que s'il ne se présentait pas, il ne soutiendrait pas Blatter