Football

Michel secoue le vestiaire de l'OM et pointe du doigt la mentalité des joueurs

Par Tony Selliez, France Bleu Provence et France Bleu mercredi 30 septembre 2015 à 20:10

Michel visiblement remonté contre une partie de son vestiaire
Michel visiblement remonté contre une partie de son vestiaire © Radio France - Tony Selliez

L'entraîneur de l'Olympique de Marseille a eu des mots durs mais visiblement réalistes mercredi, contre une partie de son effectif. Avant la rencontre d'Europa League face à Libérec ce jeudi, l'Espagnol pointe du doigt un problème de mentalité : "Certains joueurs choisissent leurs matches."

Michel n'est pas que sourires et séduction. L'entraîneur espagnol de l'OM sait aussi montrer les crocs. En tout cas, en apparence. Michel a clairement regretté l'attitude de certains joueurs marseillais, la veille de la réception du Slovan Liberec en Europa League.

Michel a toujours protégé son groupe jusqu'ici. Peut-être un peu trop d'ailleurs. Cette fois, il secoue son vestiaire. L'Espagnol sent certainement qu'au moins une partie de son effectif n'a d'yeux que pour le déplacement dimanche au Parc des Princes.

"Ma mentalité à moi, joueur, était de jouer tous les matches. Ici ce n'est pas le cas." (Michel)

Selon lui, "certains joueurs qui prennent soin d'eux choisissent leurs matches pour ne pas trop se fatiguer . (.._) Parfois l'entraîneur passe pour un fou parce qu’il ne met pas l’équipe à laquelle tout le monde s’attend, explique-t-il. Mais moi, j’ai des informations et je dois faire avec_".

Une mentalité qui échappe totalement à *l'ancienne gloire du __*_Real Madrid. _"Moi, ajoute-t-il,  ma mentalité comme joueur, même si cela remonte maintenant, c’est que je voulais jouer tous les matches. Ici ce n'est pas le cas."

Michel précise également : "Quand il y a un gros match, type Ligue des champions ou celui de dimanche contre Paris, visiblement c'est une habitude, pas seulement ici à Marseille, pas seulement cette saison". Il laisse entendre que ce type de comportement se retrouverait souvent dans le football français, dans son ensemble, pas uniquement à Marseille.

Après deux prestations affligeantes en championnat, notamment contre Angers, c'est vrai que retrouver des couleurs et briller face au PSG ferait le plus grand bien aux Marseillais. 

Sauf qu'avant ça, il y a ce jeudi la Ligue Europa et les Tchèques du Slovan Liberec au menu. L'OM, en faisant l'impasse, serait tout simplement en train de piétiner son glorieux passé. Cette affiche, aussi modeste soit-elle, est tout de même *le_** 200e match européen de l'histoire du club_*.