Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Mickaël Tacalfred, de retour au stade Abbé Deschamps: "Forcément un peu déçu"

-
Par , France Bleu Auxerre

Mickaël Tacalfred a passé trois saisons à l'AJA (2016-2019), laissant des souvenirs plutôt positifs aux habitués de l'Abbé Deschamps. Le défenseur (38 ans) un peu amer devant sa fin d'aventure avec le club icaunais, est de retour, ce mardi avec Béziers (Nat), pour le 1er tour de la Coupe de la Ligue

L'ancien défenseur de l'AJA Mickaël Tacalfred est déjà de retour au stade Abbé Deschamps
L'ancien défenseur de l'AJA Mickaël Tacalfred est déjà de retour au stade Abbé Deschamps © Maxppp - Jérémie FULLERINGER

Auxerre, France

"Dans quel état d'esprit revenez-vous à Auxerre pour y défier l'AJA ?

Je suis content de revenir à l'Abbé. De revoir d'anciens coéquipiers, l’entourage du club, de revoir tout le monde.

Vous avez passé trois années à l'AJA, ce qui est rare pour un joueur ces derniers temps. Qu'en gardez-vous comme souvenirs ?

Que des bons souvenirs, malgré les saisons difficiles à jouer le maintien, ce qui n'était pas du tout les ambitions du club. J'ai pris énormément de plaisir à défendre les couleurs. J'ai toujours tout donné, je n'ai jamais triché. Ce n'est donc que du positif.

AJA-Béziers est à vivre sur France Bleu Auxerre dès 20H00.

Y a-t-il des moments forts qui reviennent ?

C'est surtout dans la globalité de mes saisons. Mais s'il y avait un match à ressortir, ce serait le match en coupe de France contre St Etienne (victoire 3-0 après prolongation en 16ème de finale en février 2017).

La prise de tête avec les supporters, les Ultras Auxerre, qui avaient déployé une banderole « Tacalfred dégage » en janvier 2018, est-elle oubliée?

Oui, c'est oublié. Après, cela m'avait marqué car je ne pense pas que je le méritais forcément. Et même, que ce soit moi ou un autre, ce sont des choses qui ne se se font pas. J'étais vite passé à autre chose après avoir réglé le problème avec les personnes concernées. Je ne me suis pas attardé sur ça.

A quel genre d'accueil vous attendez-vous ce soir, du coup ? Car beaucoup de supporters ont gardé un bon souvenir de vous.

Je ne sais pas. On verra. Peut-être que ce sera différent de la part du kop (les Ultras), mais dans la globalité des supporters, je pense que ce sera plutôt chaleureux.

Mickaël Tacalfred tout heureux après son but marqué face à Valenciennes en février 2018 - Maxppp
Mickaël Tacalfred tout heureux après son but marqué face à Valenciennes en février 2018 © Maxppp - Jérémie FULLERINGER

Vous avez quitté le club en fin de contrat en juin dernier. Comment avez-vous vécu la fin de votre aventure auxerroise?

Tu es forcément un peu déçu. Car, quand tu regardes ma saison, je n'ai pas joué pendant plus de deux mois (au début de la saison).  Je reviens, mon retour coïncide avec les bons résultats. On a su relever la tête pour remonter au classement, même si sur la fin cela a été difficile. Mais sur un plan personnel, j'avais fait ce qu'il fallait. Pour moi, cela me apparaissait naturel d'avoir une proposition de prolongation. Ou au moins de discuter, ce qui n'a pas été fait car j'ai seulement reçu un coup de téléphone pour me dire que l'on ne continuait pas l'aventure avec moi. Après, c'est comme ça. La décision des dirigeants et du coach Furlan a été autre. Je l'accepte. Elle est digérée. Et aujourd'hui, je suis content d'être dans le projet Béziers pour essayer de remonter en Ligue 2.

On imagine votre motivation, au moment de rejouer l'AJA ?

Je suis motivé comme pour tous les matches. Après je ne viens pas pour montrer quoi que ce soit. Je n'ai pas de sentiment de revanche, ni d'amertume.

Jean-Marc Furlan explique le choix de ne rien vous proposer dans le but de rajeunir l'effectif. Tout comme pour Julien Féret (37 ans, qui a mis un terme à sa carrière). Il loue vos qualités de joueur et d'homme. Qu'en pensez-vous ? 

C'est toujours bon à savoir, mais je pense que c'est une fausse excuse. Il y a des joueurs comme Hilton (défenseur de Montpellier, L1) ou par exemple Nivet qui vient d’arrêter mais que Furlan a très bien connu (à Troyes), qui ont joué jusqu'à un certain âge. Et notamment Hilton qui continue de jouer et qui a 42 ans.

Il ne faut pas regarder l'âge, s'arrêter à l'age. Il faut regarder les performances.

On cherche trop d’excuse, aujourd'hui, à dire : soit le joueur est trop jeune, soit il est trop vieux. Il n'y a pas d'âge, il faut regarder les performances, c'est tout."

Composition probable de l'AJA face à Béziers: Boucher - Coeff, Marcelin, Souprayen (cap), Bernard - Bellugou, Touré - Merdji, Ngando, Sakhi - Sorgic.

Dès 19H30: Direct Facebook depuis le stade Abbé Deschamps.