Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Football

AS Monaco – FC Nantes : « Les deux clubs me tiennent à cœur » confie Japhet N’Doram

samedi 16 février 2019 à 10:47 Par Florian Cazzola, France Bleu Loire Océan

Les affiches entre Nantes et Monaco sont toujours de moments particuliers pour l’ancien milieu offensif, Japhet N’Doram qui n’a connu que les deux clubs dans sa carrière. Un choix encore plus difficile aujourd’hui d’autant que son fils joue désormais sur le Rocher.

Le fils de Japhet N'Doram, Kévin, est aujourd'hui un joueur professionnel de l'AS Monaco.
Le fils de Japhet N'Doram, Kévin, est aujourd'hui un joueur professionnel de l'AS Monaco. © Radio France - Florian Cazzola

Nantes, France

Si « le sorcier de la Beaujoire » regarde de moins en moins les matches de football, il ne rate jamais les rencontres entre Monaco et Nantes et sera donc devant sa télévision, ce samedi à 20 heures. En plus de porter les deux équipes dans son cœur, Japhet N’Doram suit attentivement les performances de son fils, Kévin, désormais joueur professionnel en Principauté. 

« Deux clubs qui développaient un très beau football »

Toujours animé par la passion du beau jeu, celui qui a fait les beaux jours du FC Nantes pendant sept ans avant de terminer sa carrière à Monaco est revenu vivre en Loire-Atlantique. Aujourd’hui entraîneur du club amateur de l’ES Haute-Goulaine, le champion de France de Ligue 1 en 1995 garde toujours un œil sur les performances des deux seuls clubs qu’il a côtoyé en Europe en tant que joueur. 

« J’ai forcément une attente particulière par rapport à ces matches-là, confie le demi-finaliste 1996 de la Ligue des Champions avec les Canaris. Je souhaite évidemment que le meilleur gagne et aujourd’hui c’est vrai que les deux clubs sont dans une situation délicate. » Avant cette 25ème journée de Ligue 1, Monaco est barragiste (18è) et Nantes (14è) n’a que huit points d’avance sur la zone rouge

La rencontre entre les deux formations, ce samedi, s’annonce donc cruciale dans la lutte au maintien. Japhet N’Doram le sait et il regrette que son fils, Kévin, en phase de reprise après une blessure et non retenu par Leonardo Jardim, l'entraîneur monégasque, ne joue pas cette rencontre « entre deux clubs qui développaient un très beau football, très spectaculaire. »

Kevin N’Doram a un penchant pour Monaco 

Bercé par les exploits de son père, arrivé à 24 ans en France, Kevin N’Doram est en train de se construire, petit à petit, une solide réputation en Ligue 1. Celui qui est arrivé sur le Rocher à l'âge d'un an, « a fait ses classes, a intégré le centre de formation », explique son père qui suit attentivement ses performances. Le milieu défensif qui cumule 46 matches de Ligue 1 a notamment été sacré champion de France en 2017 aux côtés des Kylian Mbappé et Radamel Falcao. 

« Il est né à Saint-Sébastien-sur-Loire, à côté de Nantes, explique son père, qui a marqué 87 buts avec le FC Nantes en 229 matches. Quelque part, il est donc Nantais. Malheureusement il était trop bébé pour me voir jouer. Il n’a pu me voir que via des images. A mon avis aujourd’hui, son club c’est plutôt Monaco, un club qui lui a permis de devenir professionnel. »

Depuis quelques années, le père et le fils se voient plus rarement en raison des impératifs professionnels de Kevin et de l’éloignement géographique. Mais les deux hommes continuent de se téléphoner très régulièrement, surtout après les matches

« Je l’appelle pour en discuter, faire des remarques, détaille celui qui a été recruteur pour l’AS Monaco puis pour le FC Nantes. Depuis son enfance, je ne lui ai jamais la pression, je lui ai foutu la paix pour qu’il puisse faire son chemin. Il a besoin de s’épanouir et de se faire son propre nom. Mais j’interviens pour des aspects techniques, tactiques, physiques. »

Le match AS Monaco – FC Nantes est à vivre en direct et en intégralité à partir de 19h30 sur France Bleu Loire Océan.