Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : Mondial 2018 de football

Mondial 2018 - Emmanuel Macron : "Une compétition est réussie quand elle est gagnée"

mardi 5 juin 2018 à 13:59 Par Germain Arrigoni, France Bleu

"Une compétition est réussie quand elle est gagnée", a prévenu mardi Emmanuel Macron qui a rencontré l'équipe de France de football au Centre national de Clairefontaine (Yvelines), quelques jours avant le départ des Bleus pour le Mondial 2018.

Emmanuel Macron échange avec Antoine Griezmann devant Kylian Mbappé
Emmanuel Macron échange avec Antoine Griezmann devant Kylian Mbappé © AFP - FRANCK FIFE

C'est ce qui s'appelle mettre la pression. Emmanuel Macron a confirmé qu'il irait en Russie pour soutenir l'équipe de France si elle se qualifiait pour les demi-finales de la Coupe du monde. "J'ai déjà dit que si elle passait les quarts, j'irai à tous les matchs. Donc j'irai en demie et j'irai en finale", a-t-il dit. Et d'ajouter : "une compétition, est réussie quand elle est gagnée".

"Ce qui est important, c'est que nous soyons tous derrière cette équipe", a-t-il déclaré devant la presse avant de déjeuner avec les joueurs, accompagné de son épouse Brigitte Macron et de la ministre des Sports, Laura Flessel.    

"Moi j'ai confiance en vous, le pays a confiance en vous, et vous, vous faites partie de ceux qui aident à redonner confiance au pays", a-t-il souligné en exhortant l'équipe à l'unité et à l'effort.   

Rituel présidentiel depuis 1998

La visite présidentielle à Clairefontaine est devenue un rituel depuis celle de Jacques Chirac en 1998, année du seul sacre français lors d'un mondial de football.   

Interrogé sur des similitudes entre la fonction de président de la République et celle de sélectionneur des Bleus, le chef de l'Etat a répondu: "Il y a toujours 60 millions de Français qui pensent qu'ils feraient mieux que l'un ou l'autre (...) c'est pour ça que je ne cherche pas à être le sélectionneur de l'équipe de France".

Notre dossier Mondial 2018