Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : Mondial 2018 de football

Mondial 2018 : France-Argentine, l'heure de vérité pour les Bleus

samedi 30 juin 2018 à 3:33 Par Germain Arrigoni, France Bleu

Après des matches de poules poussifs, la France affronte l’Argentine à Kazan ce samedi en 8e de finale de la Coupe du monde 2018 en Russie à 16h (heure française). Rencontre à vivre sur l’antenne de France Bleu et à commenter en direct sur la page Facebook de France Bleu avec Patrice Loko.

La France de Griezmann face à l’Argentine de Messi
La France de Griezmann face à l’Argentine de Messi © AFP -

Et maintenant, on va savoir ce que les Bleus ont dans le ventre. Après une qualification sans briller mais précieuse (victoires contre l’Australie et le Pérou et nul soporifique contre le Danemark), les hommes de Didier Deschamps affrontent l'Argentine à Kazan ce samedi en 8e de finale. 

Un match couperet pour se qualifier pour les quarts de finale - et affronter le vainqueur d'Uruguay-Portugal - ou bien dire adieu à la compétition. Apathie interdite, et frissons garantis entre les vice-champions d'Europe et vice-champions du monde.

Une affiche de rêve pour un défi de taille

En tête de leur groupe C, les Bleus défient donc l'Albiceleste, qui a arraché la 2e place du groupe D derrière la Croatie. Si Lionel Messi et les siens n'ont pas brillé depuis le début du Mondial et sont passés tout près de l'élimination lors de la phase de poules, le défi est de taille pour les hommes de Didier Deschamps qui, eux non plus, n'ont convaincu personne depuis le début du tournoi.

L'objectif officiel des Bleus est d'atteindre la demi-finale, mais les joueurs, le peuple français et jusqu'au président de la République ont la "deuxième étoile", après celle de 1998, dans un coin de la tête ou sur le bord des lèvres. 

Il faut déjà monter dans le quart, où les Bleus s'étaient arrêtés au Mondial 2014. Le président de la Fédération (FFF) Noël Le Graët a martelé que Didier Deschamps resterait en poste jusqu'en 2020, mais une élimination dès les 8e de finale rognerait forcément l'attache à "DD".

Griezmann attendu

Contre l'Argentine, le jeu, ce sera de mettre ses tripes sur le grill argentin, attisé notamment par un Javier Mascherano assaisonné à la grinta. Les Bleus ont-ils du caractère ? "Contre le Pérou, je l'ai vu. Ils nous sont rentrés dedans, on a répondu présent. On a eu une fin de match compliquée, avec pas mal d'attaques, mais tout le monde a défendu. On a eu cet état d'esprit, il faut le garder contre l'Argentine", a souligné Samuel Umtiti

La défense bleue avait alors été compacte, quitte à faire jouer Kylian Mbappé contre-nature côté droit, avec repli obligatoire, et à aligner Blaise Matuidi en faux ailier gauche. 

En pointe, Olivier Giroud apportera son "plaisir dans la douleur" et voudra prouver qu'il peut marquer contre une sélection huppée en phase finale, et ainsi dépasser l'idole Zinedine Zidane au classement des buteurs historiques en équipe de France (ils sont quatrièmes à égalité, avec 31 réalisations). 

Mais, dans l'animation offensive, c'est surtout Antoine Griezmann qui est attendu de pied ferme par la France du foot, lui qui n'a été lors du premier tour que l'ombre du meilleur joueur de l'Euro 2016. "J'espère hausser encore mon niveau en huitièmes", avait-il dit après la mascarade moscovite de mardi face aux Danois. Le temps presse... 

Paul Pogba, auteur au contraire d'un bon tournoi jusqu'à présent, voulait les clefs de l'équipe ; à lui désormais de s'en servir, et de montrer comment une "Pioche" écrase une "Puce" avec à ses côtés N'Golo Kanté, sans doute le meilleur des Bleus depuis le début de la compétition.

Un plan anti-Messi ?

La France a l’avantage d'avoir trois défenseurs qui côtoient et affrontent Lionel Messi en Liga : Umiti avec lui en club à Barcelone, Raphaël Varane dans les Clasicos avec le Real Madrid et Lucas Hernandez avec l'Alético Madrid. Ce dernier qui a été touché à l'ischio-jambier face au Danemark et qui pourrait céder sa place à Presnel Kimpembe, qui avait fait face au quintuple Ballon d'or en Ligue des Champions avec le PSG (victoire 4-0). Quant au "revenant" Benjamin Mendy, il a été annoncé forfait par Didier Deschamps en conférence de presse vendredi (problème musculaire).

Car cette fois pour les Bleus en 8e de finale, c'est l'Argentine de Messi. Ce n'est ni le Nigeria (2-0 au Mondial 2014) ni l'Irlande (2-1 à l'Euro 2016), mais une nation majeure du foot, titrée deux fois en Coupe du monde (1978, 1986) et finaliste de la dernière édition.

Certes le sélectionneur Jorge Sampaoli s'est fait déposer par la "république des joueurs". Mais le président en est rien moins que Messi, mythe vivant, avec des ministres tels que Sergio Agüero, Angel Di Maria, Gonzalo Higuain ou Ever Banega

Et le buteur hors norme, après quatre finales perdues (trois Copas America, un Mondial), vit peut-être à 31 ans sa dernière chance de glaner un titre international et d'éloigner l'encombrant Diego Maradona, qui mène toujours le jeu dans la mémoire collective comme dans les tribunes russes.

Statistique rassurante pour les Bleus : Messi n'a jamais marqué lors d'un match à élimination directe en Coupe du monde (0 but en 666 minutes).

Les compos probables

  • France : Lloris (cap.) - Pavard, Varane, Umtiti, Hernandez (ou Kimpembe) - Kanté, Pogba - Mbappé, Griezmann, Matuidi - Giroud
  • Argentine : Armani - Mercado, Rojo, Otamendi, Tagliafico - Banega, Mascherano, E. Pérez - Messi (cap.), Higuain, Di María

L'Argentine aime affronter la France 

Côté statistiques, elles parlent en faveur de l'Albiceleste. Les deux équipe se sont affrontées onze fois dans leur histoire et les Bleus n'ont gagné que deux fois (1971 et 1986).  Pire : la France et l'Argentine se sont déjà affrontées à deux reprises en Coupe du monde en phase de poules. Les deux fois, les Bleus ont perdu (1930, 1-0 ; et 1978 2-1).  

Plus récemment, les Bleus restent sur deux défaites en amical face à l'Albiceleste. Le 7 février 2007 (1-0, but de Saviola) et le 11 février 2009 (2-0, buts de Gutierrez et Messi).  La France n'a marqué que 7 buts en 11 rencontres face à l'Albiceleste, soit une moyenne de 0,64 but par match.

  - Visactu
© Visactu -

Une rencontre à vivre en direct et en intégralité sur France Bleu, qui se mobilise derrière l'équipe de France de football avec son émission interactive "France Bleu avec les Bleus"avec notre consultant exceptionnel Patrice Loko.

  - Radio France
© Radio France - Maxence Petitjean

La page Facebook de France Bleu

Mondial 2018 : faites vos pronostics !

Notre dossier Mondial 2018

  - Visactu
© Visactu -
  - Visactu
© Visactu -