Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : Mondial 2018 de football

Mondial 2018 : les chiffres-clés de la finale France-Croatie

jeudi 12 juillet 2018 à 8:10 Par Fanny Bouvard, France Bleu

Dimanche, les Bleus affronteront la Croatie en finale de la Coupe du Monde. Les Croates, vainqueurs de l'Angleterre (2 à 1) mercredi soir, atteignent pour la première fois ce niveau de la compétition.

Les Bleus pendant la rencontre face aux Belges.
Les Bleus pendant la rencontre face aux Belges. © Maxppp - Frank Hoermann/SVEN SIMON

France-Croatie. C'est une finale inédite qui se jouera dimanche à 17 heures, après la victoire des Croates face à l'Angleterre. Un match crucial, avec quelques chiffres à retenir. 

  • 1. En 21 finales de Coupe du Monde, jamais la Croatie n'était arrivée à ce niveau de la compétition. Pour leurs trois derniers matchs, ils ont joué trois prolongations.
  • 3. Pour l'Equipe de France c'est la troisième finale en 20 ans, elle part donc favorite sur le papier.
  • 5. En cinq matchs France-Croatie, les Bleus n'ont concédé aucune défaite.
  • 280.000. Chaque Bleu empochera une prime d'environ 400.000 euros en cas de victoire finale au Mondial-2018 et 280.000 en cas de défaite dimanche.

Une finale inédite qui pourrait rapporter gros

  • 364.000. C'est la somme en euros que devrait atteindre les 30 premières secondes de publicité sur TF1, au tout début de la mi-temps.  
  • 30. Pour les cafés-restaurants-hôtels, c'est 30% d'augmentation du chiffre d'affaires pendant le Mondial. En 2016, pendant l'Euro, c'était seulement 10%, selon l'UMIH (l'Union des Métiers et des Industries, de l'Hôtellerie).
  • 25. Pour les sites de paris sportifs, les recettes seront au moins de 25% supplémentaires à celles de 2014. La phase des poules a suscité 363 millions d'euros de mises, selon l'Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel) et la Française des Jeux (FDJ).