Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : Mondial 2018 de football

Mondial 2018 - Miro, Croate de Chambéry : "Tout le monde a droit à son étoile !"

samedi 14 juillet 2018 à 11:34 Par Christophe Van Veen, France Bleu Pays de Savoie

A quelques heures de la finale, rencontre avec Cindy et Miro, Français de parents Croates, supporters Savoyards de l'équipe du damier.

Le balcon de la finale à Chambéry
Le balcon de la finale à Chambéry © Radio France - Christophe Van Veen

Chambéry, France

"Accéder à la finale est un truc de dingue émotionnellement pour nous."

Très ému quand il évoque l'épopée de l'équipe que personne n'a vu venir, Miro, la quarantaine, né en France, de parents Croates, est partagé car il aime aussi l'équipe de France. 

" Mais la France a déjà son étoile. Et tout le monde a droit à son étoile. Voilà pourquoi je suis pour que la Croatie décroche la lune et sa première étoile " de championne du monde.

Miro veut décrocher l'étoile

"Le cœur va faire la différence"

Miro est en quelque sorte le supporter numéro 1 sur la place de Chambéry, celui qui organise les soirées foot  pour la cinquantaine de Croates qui composent la communauté. Soirées festives, discrètes pour ne pas provoquer les supporters Français. D'ailleurs, les Croates de Savoie insistent à chaque fois pour dire qu'ils seront contents si la France s'impose. Même si évidemment , ils rêvent d'un Grand Soir pour la bande à Modric, "futur Ballon d'Or", prédit Miro.

L'accumulation de prolongations (trois dans cette compétition, dont deux se sont terminées par des tirs aux buts) n'inquiète pas Miro, même s'il reconnaît un peu d'appréhension. 

"Le mental va jouer beaucoup. Cette équipe est encore plus forte que celle de 98, elle encore plus de valeurs, de cœur, elle veut aussi une revanche sur la demi-finale de 98 perdue contre la France et elle veut partager la victoire avec tout un pays. "

"On a encore des frissons en en parlant"

La jeune Cindy est venue prendre le café avec sa fille pour nous parler de sa Coupe du monde "incroyable". Toutes les deux soutiennent la Croatie. Tandis que le mari de Cindy, Français, supporte l'équipe de Griezmann. "Tout se passe bien, on rêvait de cette finale depuis le début de la compétition. C'était inespéré."  

Les frissons de Cindy

Il faut dire que les parents de Cindy, Croates, sont des inconditionnels de l'équipe des Balkans. Nous sommes nombreux à avoir vu sur ce balcon de Chambéry les grands drapeaux de la Croatie et de la France, hissés dès le début de la compétition, face à la préfecture, face au château de Chambéry. 

"On se fait souvent klaxonner. Mes parents le font à chaque début de mondial. Et décrochent le drapeau de l'équipe qui perd. Là, ils ont gardé les deux drapeaux jusqu'au bout. C'est comme une prémonition !"

La fameuse façade à un endroit stratégique de Chambéry - Radio France
La fameuse façade à un endroit stratégique de Chambéry © Radio France - Christophe Van Veen

Figurez-vous que les parents de Cindy viennent juste de partir de Chambéry pour vivre la finale en Croatie !

"On n'est pas nombreux dans la communauté sur Chambéry, mais on est nombreux dans les réseaux sociaux", explique Cindy."On partage notre passion, on s'envoie nos photos avec les maillots de la Croatie, on est dingues ! Avec ces matchs super longs... on attendait... on a toujours des frissons quand on en parle."