Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Mondial féminin 2019 : la Brestoise Griedge Mbock peut compter sur son quartier de Pontanézen

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu

A quelques jours du début de la Coupe du Monde féminine de foot, c'est une joueuse lyonnaise qui attire tous les regards à Brest : Griedge Mbock, défenseure centrale, qui a grandi dans le quartier de Pontanézen. Et même si elle ne sera pas sur le terrain vendredi, tout le quartier est derrière elle.

La mère de Griedge Mbock, Dominique, habite toujours dans le quartier de Pontanézen où ont grandi ses trois enfants
La mère de Griedge Mbock, Dominique, habite toujours dans le quartier de Pontanézen où ont grandi ses trois enfants © Radio France - Nolwenn Quioc

Brest, France

Au pied des tours, dans le quartier de Pontanézen, tous les enfants connaissent le nom de Griedge Mbock. "Elle joue dans l'équipe de France de foot ! C'est la meilleure ! C'est la star de Pontanézen" s'enflamment Ibrahim, Ouassime et Mehdi.

La Brestoise, championne du monde des moins de 17 ans, a déjà remporté quatre Ligues des Champions et trois Coupes de France avec son club Lyon. Et elle s'apprête à participer à la Coupe du Monde, qui commence vendredi 7 juin par un match contre la Corée du Sud.

Des débuts dans la rue, puis avec les garçons

La défenseure de l'Olympique Lyonnais a fait ses débuts comme beaucoup d'enfants, en tapant la balle dans la rue. Amiry-Steven, qui habite le quartier, s'en souvient : "Griedge, c'est un peu l'exemple du quartier. Je la connais depuis tout petit, c'est elle qui m'a donné envie de jouer au foot. On jouait au foot devant chez moi, elle nous apprenait, on faisait des matchs avec son grand frère, son petit frère". 

À douze ans, après un passage par le SC Pontanézen, Griedge intègre l'autre équipe du quartier, l'AS Brestoise. Michel Le Lann, le vice-président du club, était alors son entraîneur. "Elle évoluait seule parmi les garçons, donc il faut quand même se faire une place. Mais elle n'a eu aucune difficulté, vu le niveau qu'elle avait.

Elle était déjà parmi les meilleurs dans l'équipe où elle jouait. Pour nous c'est une fierté, sortir une championne du monde ! Elle fait la fierté du club" - Michel Le Lann, l'ancien entraîneur de Griedge Mbock à l'AS Brestoise.

Michel Le Lann a été l'entraîneur de Griedge à l'AS Brestoise pendant quatre ans. Le club avait alors remporté le challenge de printemps - Radio France
Michel Le Lann a été l'entraîneur de Griedge à l'AS Brestoise pendant quatre ans. Le club avait alors remporté le challenge de printemps © Radio France - Nolwenn Quioc

Une famille de footballeurs

Griedge fait aussi la fierté de sa mère, Dominique, qui a élevé seule ses trois enfants à Pontanézen. Une fratrie de footballeurs : Erwan, l'aîné, évolue en Nationale 3 avec le club de Challans, en Vendée. Son petit frère Hiang'a vient de signer avec le Stade Brestois. "C'est peut-être parce que j'ai toujours aimé le sport, avance Dominique. Comme ça leur plaisait, je les ai encouragé à continuer." Elle suivra évidemment tous les matchs de l'équipe de France, avec pas mal de stress. "J'espère qu'elles vont remporter la Coupe" souffle-t-elle. Les Bleues semblent bien parties, avec une victoire 2-1 contre la Chine dans leur dernier match de préparation.

Pour Dominique, cette célébrité soudaine ne change rien : "Griedge reste ma fille, qu'elle soit championne ou en équipe de France, pour moi ça ne change rien. Toujours souriante, toujours à l'écoute des autres. Je peux le dire, elle aime sa famille." 

Deux cars de Pontanézen pour soutenir Griedge à Rennes le 17 juin

Et elle ne manque jamais de lui rendre visite, dès que possible, avec toujours un crochet par les écoles du quartier ou le centre social Horizons. Un centre qui affrétera deux cars pour le match de la France contre le Nigéria, le 17 juin, à Rennes. Griedge, indisponible pour le premier match vendredi en raison d'une légère entorse, devrait être guérie. D'ici là, elle peut compter sur le soutien de son quartier.