Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Mondial féminin : la vente de produits dérivés a du mal à décoller à Bordeaux

-
Par , France Bleu Gironde

Les Bleues jouent ce vendredi leur place en demi-finale de la Coupe du monde de football. Mais malgré des audiences records à la télévision, l’engouement pour les matchs peine à se faire ressentir chez les commerçants bordelais.

L'album Panini pour la Coupe du monde de football féminine 2019
L'album Panini pour la Coupe du monde de football féminine 2019 © Radio France - Laurine Benjebria

Bordeaux, France

Les Françaises jouent ce vendredi leur place en demi-finale de la Coupe du monde de football. Les Bleues affrontent les Américaines en quart de finale. Mais malgré des audiences records à la télévision, l’engouement pour les matchs peine à se faire ressentir chez les commerçants bordelais. 

Ils comptaient sur la vente de produits dérivés pour booster leur chiffre d’affaires du mois de juin, mais pour l’instant, ça traîne un peu, notamment du côté de la vente des maillots. Ils ont beau être mis en avant sur des portants, Alexandre, vendeur, a du mal à écouler son stock. 

J'en vends un à deux par jour, c'est peu par rapport à l'an dernier où je vendais dix maillots de l'équipe de France par jour. Les quarts de finale, l'année dernière, étaient vraiment un des matchs décisifs. C'est là que les gens venaient acheter leurs maillots parce qu'ils commençaient à croire en la victoire. Pour la Coupe du monde féminine, je pense que ça prendra un peu plus d'importance dans notre chiffre d'affaires quand on aura passé les quarts.

Alexandre, vendeur dans un magasin de sport

Même constat dans la boutique de déguisements de Kelly. Ses articles tricolores sont en place depuis un mois.

On a commandé 25 perruques, en se fiant à l'année dernière. Du coup, on a du rab. Il m'en reste... 25.

Kelly, vendeuse dans une boutique de déguisements

Les Bordelais soutiennent les Bleues

Beaucoup de Bordelais ressortent les tenues et le maquillage déjà acheté l’an dernier. C'est ce que fait Adrien, mais ça n’enlève rien au soutien qu’ils apportent à l’équipe de France. 

J'ai plein d'amis qui suivent la Coupe du monde. Je regarde aussi avec ma copine, elle crie pendant les matchs, elle s'énerve ! "Allez, on y était presque !" Ça nous éclate. Et on va certainement se réunir pour regarder les quarts, puis la demi-finale et la finale. C'est génial.

Adrien, supporter des Bleues

Son seul regret : qu’il n’y ait pas d’écrans géants déployés dans la ville. Il ira donc voir le match en terrasse, une bonne nouvelle pour les patrons de bars qui veulent attirer un maximum de supporters.

Choix de la station

France Bleu