Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Mondial féminin : l'ex-Verte Maéva Clemaron a marqué des points

mardi 5 mars 2019 à 12:07 Par David Valverde, France Bleu Saint-Étienne Loire

L'ex-capitaine de l'AS Saint-Étienne n'a pas seulement marqué un but ce lundi contre l'Uruguay. Elle a marqué des points aux yeux de Corinne Diacre dans son rôle de remplaçante complément technique et humain dans un groupe bien installé à 3 mois du Mondial en France.

Maéva Clemaron après son premier but en Bleu face à l'Uruguay.
Maéva Clemaron après son premier but en Bleu face à l'Uruguay. © Maxppp - Eric Baledent

Saint-Étienne, France

Maéva Clemaron a joué et marqué un but en début de semaine avec les Bleues et postule plus que jamais pour une place pour la Coupe du Monde de juin prochain. "Aucune joueuse n'a perdu de points" a dit Corinne Diacre. Mais Maéva Clemaron fait peut-être partie de celles qui en ont gagné. 

Parce qu’elle est parvenue à bonifier son temps de jeu. Une vingtaine de minutes, bien dans son match, appliquée et surtout à la finition de l'action du 6-0 contre l'Uruguay.  Son 1er but chez les Bleues qui forcément lui permet de marquer les esprits : "Marquer un but c'est toujours une satisfaction mais ce qui compte reste le collectif et ce qu'on a proposé en terme de football."

Mais le statut de Maéva Cl émaron est encore instable. Elle est souvent appelée chez les Bleues mais face à l'Uruguay, une équipe très faible, elle n'a pas non plus été titularisée. Elle n'est rentrée qu'à la fin d'un match qui était plié avant même d'avoir commencé. L'ancienne Verte avait une carte à jouer, ce qu'elle a très bien fait. Mais pour elle comme pour toutes les Françaises, c'est dans le travail et la lucidité que cette Coupe du monde se préparera au mieux : "On a envie de bien faire mais la pression ne doit pas devenir négative.  Sinon on ne sera plus dans ce qu'on sait faire et on n'est plus performante. On travaille donc sur une pression positive. Celle d'être chez nous, d'avoir le public avec nous. On fera toujours en sorte que la pression reste positive".

Maéva Clemaron a encore un rassemblement des Bleues pour assurer sa place et son rôle de remplaçante irréprochable. Prochains matches le 4 avril contre les Japonaises, vice-championnes du monde et dans la foulée contre les Danoises vice-championnes d'Europe.

La Coupe du Monde débute le 7 juin prochain