Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : Mondial 2018 de football

VIDEO - Mondial : doigts d'honneur et malaise, Maradona s'illustre pendant Argentine - Nigéria

mercredi 27 juin 2018 à 10:41 Par Léo Sanmarty, France Bleu

La légende Diego Maradona a porté l'Argentine à sa manière ce mardi lors du match décisif face au Nigeria (2-1), alternant danse avec une supportrice adverse, célébration euphorique, sieste alanguie, doigts d'honneur brandis à la caméra pour célébrer le but victorieux et même un malaise.

Diego Maradona
Diego Maradona © AFP - SAINT-PÉTERSBOURG

Alternant danse avec une supportrice adverse, célébration euphorique, sieste alanguie, doigts d'honneur brandis à la caméra pour célébrer le but victorieux et même un malaise, Diego Maradona s'est "illustré" d'une manière un peu particulière devant les caméras du monde entier lors du match de l'Argentine face a Nigéria. 

Le premier but inscrit par Lionel Messi (14e) a précipité "El Diez" comme on le nomme en Argentine, dans l'euphorie. Debout sur son siège, il a même dû être retenu par des gardes du corps pour lui éviter de passer par-dessus la balustrade en verre.

Victime d'un "pic de pression"

Diego Maradona a ensuite fait un malaise, d'après des images diffusées sur Twitter et filmées depuis la tribune. On y voit la légende soutenue par un homme et emmenée dans une loge VIP pour reprendre ses esprits au calme à la mi-temps.

Selon le quotidien sportif argentin Olé sur son site internet, l'ancien N.10 a été victime d'un "pic de pression" qui lui a causé "une douleur à la nuque", avant d'être soigné et de reprendre sa place en tribunes pour la seconde période. 

Si les caméras ont ensuite saisi sa fébrilité, tête entre les mains, sur l'égalisation nigériane, ce n'est rien à côté de sa célébration du but libérateur de Rojo (86e): deux doigts d'honneurs brandis ostensiblement face à la caméra, accompagnés d'une insulte bien grasse, facilement déchiffrable sur ses lèvres ("Putos").

Pas sûr que ce geste laisse dans l'histoire la même trace que sa célèbre "main de Dieu" en 1986. Olé assure que Maradona a ensuite rejoint tranquillement son hôtel, démentant des rumeurs annonçant la légende argentine transportée à l'hôpital.

L'Argentine est le prochain adversaire des Bleus pour les 8e de finale de la Coupe du Monde, ce samedi (16h heure française).

Maradona a rassuré ses fans

La légende a rassuré ses fans, ce mercredi, dans un message posté sur son compte Instagram.

"Comment pouvais-je partir ?, interroge-t-il. "J’envoie une bise à tout le monde, pardon pour les soucis que je vous ai causé et merci pour vos messages. Diego sera là pour un bon moment".