Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Montpellier Hérault : baisse de salaire validée pour les footballeurs de Montpellier

-
Par , France Bleu Hérault

Alors que le football connaît une grave crise financière, liée aux droits TV et à la pandémie de coronavirus, le MHSC est parvenu à un accord avec ses joueurs, autour d'une baisse de leur rémunération. Ces derniers ont consenti à des sacrifices jusqu'au mois de juin.

Laurent Nicollin est satisfait de l'effort consenti par ses joueurs
Laurent Nicollin est satisfait de l'effort consenti par ses joueurs © AFP - Pascal Guyot

Mi-janvier, l'UNFP a appelé les footballeurs professionnels à entamer des négociations avec les clubs, en vue d'une baisse de salaire pour les aider à traverser la crise financière. Dans la foulée, des entretiens individuels ont été menés au sein du club héraultais car, bien évidemment, c'est à chacun de décider si oui ou non il accepte d'amputer sa rémunération. 

Les réunions terminées, le président Laurent Nicollin est aujourd'hui satisfait et remercie ses garçons d'avoir consenti à faire des sacrifices. La grande majorité des joueurs a en effet accepté de signer un avenant jusqu'en juin, afin que son contrat soit révisé pour la saison en cours. 

Entre réduction sur les salaires et/ou sur les primes, c'est un effort qui va faire du bien au Montpellier Hérault, l'un des tous premiers clubs à parvenir à ce type d'accord dans le foot français. 

Florent Mollet n'a pas hésité un instant, comme la plupart de ses partenaires. 

Florent Mollet : "Pas surpris"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess