Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Michel Hidalgo, "un homme plus qu'honnête" pour Michel Mézy (Montpellier Hérault)

-
Par , France Bleu Hérault

Le monde du football français vient de perdre l'un de ses personnages les plus emblématiques. Ancien sélectionneur des Bleus, Michel Hidalgo s'est éteint ce jeudi à l'âge de 87 ans. Ex-international, Michel Mézy réagit sur France Bleu Hérault.

Michel Hidalgo a remporté l'Euro 84 avec les Bleus
Michel Hidalgo a remporté l'Euro 84 avec les Bleus © Maxppp - DPPI Media

Ancien joueur de Montpellier et Nîmes, ancien entraîneur des deux clubs, ancien international, figure incontournable du football dans le Midi, Michel Mézy réagit à la disparition de Michel Hidalgo

Celui qui est aujourd'hui le conseiller du président Laurent Nicollin au Montpellier Hérault, a joué avec les Bleus quand Michel Hidalgo n'était pas encore sélectionneur mais adjoint, dans les années 70. Il l'a surtout côtoyé quand il était celui de Georges Boulogne, avant de devenir celui de Stefan Kovacs. 

Michel Mézy a connu Michel Hidalgo en équipe de France

"Un garçon très attachant (...) Le football français est endeuillé, parce qu'il y a des gens, comme ça, qui marquent une époque et qui ont fait que le foot français a fait un grand pas en avant."

Michel Hidalgo a offert à la France son premier titre : l'Euro 84, avec le fameux carré magique composé de Platini, Tigana, Giresse et Fernandez. 

Mais au-delà d'être un grand personnage du football tricolore, il était aussi un grand homme. Et ce, malgré sa condamnation avec sursis dans l'affaire des compte de l'OM, dans les années 90.  Et c'est ce que Michel Mézy veut que le grand public retienne. 

Michel Mézy se souvient d'un homme "plus qu'honnête"

"Une personne très simple, malgré la réussite. (...) Il avait été très meurtri par l'histoire du procès de l'OM. Cela avait entaché la carrière d'un homme plus qu'honnête. (...) Avec la conjoncture actuelle, il n'aura pas le droit aux obsèques auxquelles il aurait pu prétendre. Cela me dévaste complètement."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu