Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : 100% Verts

Mort de Robert Herbin : une légende unanimement saluée par le monde du football

Les témoignages fusent depuis l'annonce de la mort, lundi soir, de Robert Herbin, l'emblématique entraîneur des Verts.

Robert Herbin, entraîneur, demande un changement lors d'un match à Geoffroy-Guichard.
Robert Herbin, entraîneur, demande un changement lors d'un match à Geoffroy-Guichard. © Maxppp - Le Progrès

L'onde de choc est grande dans le monde du foot et à Saint-Etienne. Et les témoignages fusent depuis la mort lundi soir de Robert Herbin, l'emblématique entraîneur de l'AS Saint-Etienne à l'âge de 81 ans. 

Dominique Rocheteau, joueur à l'ASSE de 1971 à 1980

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Hervé Revelli, attaquant de l'ASSE de 1966 à 1971 et de 1973 à 1978

"En tant que joueur déjà, il a été quelqu'un important. Après, il a fait toute sa carrière à Saint-Etienne. Je pense que c'est le plus beau palmarès du foot français. On a gagné le championnat, la coupe. C'était vraiment quelqu'un d'ancrer. C'était Le Stéphanois. Il était Parisien, il était Niçois mais il se considérait comme Stéphanois, comme beaucoup d'autres d'ailleurs, comme moi. On était Stéphanois avant tout. Que ce soit la ville, la Région, on perd quelqu'un de très grand. Il avait sa personnalité, il fallait le comprendre. J'ai fait chambre avec lui car il voulait faire chambre avec moi quand on était joueurs. Mais moi je l'avais compris. Il était spécial. Il fumait beaucoup déjà au départ. Il avait son petit monde. Je lui ai dit, je veux bien être avec toi mais dès que je suis dans la chambre, tu ne fumes pas. Il respectait beaucoup. Il avait son caractère, on aimait ou on n'aimait pas. J'ai joué six ans avec lui en tant que joueur. Puis il m'a fait revenir à Saint-Etienne. Je l'ai eu comme entraîneur pendant quelques années encore. C'était quelqu'un!"

Jean-Michel Larqué, joueur à l'ASSE de 1965 à 1977

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Ghislain Printant, entraineur des Verts en 2019

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Didier Deschamps, sélectionneur de l'équipe de France

"Evoquer Robert Herbin, c'est évoquer la légende des Verts, l'un des plus beaux chapitres de l'histoire du football français. Je veux saluer la mémoire de cette très grande personnalité de notre sport, disparue hier (lundi) à Saint-Etienne, une ville qu'il avait inondée de bonheur et de fierté".

Frédéric Piquionne, stéphanois entre 2004 et 2007

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Robert Herbin a été l'entraîneur de Laurent Paganelli entre 1978 et 1981

"C'était un homme exceptionnel, pas intransigeant, mais qui avait des valeurs de football qui étaient liées au collectif et qui étaient exceptionnelles. Mais à côté de ça, je voulais dire que c'était un homme d'une culture exceptionnelle, qui ne parlait pas que de football, qui avait aussi un for intérieur. Il avait sa carapace, mais c'était un vrai guide. Il aimait aussi Brassens, mais il aimait Brel. Il aimait Léo Ferré... Et chaque fois qu'il me recevait dans son bureau, on ne parlait jamais de football. C'est incroyable. On ne peut pas l'imaginer. Mais il me parlait de tout. Il était très cultivé. Il était très souriant. Il était lié à des valeurs de courage, comme l'était Saint-Etienne à l'époque où il y avait la mine. C'est l'entraîneur de ma vie. Je suis le plus insouciant de la terre, le plus déconneur de la terre, mais toutes les épreuves difficiles, je les ai passées parce qu'il m'a appris à être combatif, avec lui, tu pouvais aller à la guerre. Je fais même des rêves des fois où je pense à Robert Herbin. Je rêve de Robert Herbin. Je ne sais pas si ma femme, des fois, je ne l'ai pas appelée Robert, sincèrement !"

Jessy Moulin gardien de l'AS Saint-Étienne

Le message du gardien stéphanois Jessy Moulin
Le message du gardien stéphanois Jessy Moulin - instagram

Patrice Garande, a joué à l'ASSE en 1977-1979 puis en 1987-1989

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Christian Lopez, défenseur des Verts de 71 à 82

"C'est lui qui a mis en place tout ça. Quand il a pris la direction de l'équipe en 72 il a été précurseur dans beaucoup de domaines, notamment dans le domaine athlétique. C'est là qu'on a commencé à faire des séances athlétiques qui ressemblaient à des séances athlétiques. Et grâce à ça en partie, parce qu'il y avait les joueurs sur le terrain aussi, on a été en avance pendant trois - quatre ans sur les autres équipes françaises. Et c'est ce qui nous a permis aussi peut-être de passer des tours en coupe d'Europe."

Le Stade de Reims

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Jean-Michel Larqué a participé à l’épopée européenne des Verts dans les années 70

"On s’entraînait à Geoffroy-Guichard. C'est l'image que j'ai de Robby. Robby en tant que joueur, puisque j'ai commencé ma carrière alors que Robby terminait la sienne. Et puis, quelques années plus tard, après déjà des succès avec Robby en tant que joueur, nous avons obtenu des résultats et des victoires avec Robby comme entraîneur. Bon, c'est vrai que ce n’était pas quelqu'un qui parlait beaucoup, mais contrairement à ce que l'on peut imaginer, Robby s'est exprimé avec nous. C'est vrai quand il prenait la parole, on savait que ça allait durer peu de temps, mais il disait les choses de façon précise et juste, avec conviction. Et c'est peut-être grâce à ça, parce qu'il savait faire passer le message de façon très rapide, que nous avons obtenu des succès sur le plan national et sur la scène internationale".

Blaise Matuidi a joué à l'ASSE entre 2007 et 2011

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Jacky Bonnevay, entraîneur adjoint de l'ASSE

Yvan Ćurković, gardien de l'AS Saint-Etienne de 1972 à 1981

"Je suis d'accord. C'est lui qui est à l'origine de cette équipe. Il avait une influence dans cette équipe, une influence très importante aussi sur le terrain. C'a été un homme qui a très bien vécu avec nous les joueurs. Il y avait une confiance réciproque. Il y avait aussi sa façon de communiquer. Il avait une grande influence et un grand mérite."

Damien Perquis a joué à l'ASSE entre 2005 et 2007

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Oswaldo Piazza, défenseur de l'ASSE de 1972 à 1979

"Il a su mener ce bateau qu'il n'était pas un petit bateau alors qu'il venait d'arrêter de jouer. Il est passé entraîneur de l'équipe sans avoir aucune expérience. Mais il était clair dans sa tête. Il savait ce qu'il voulait faire. Et il disait des choses justes, frontales. Il te demandait plus, toujours plus. Voilà comment il a formé cette équipe, avec autorité et solidarité. Sans lui, je n'aurais pas été dans cette équipe. Sans lui, je serais rentré à Buenos Aires un an et demi après mon arrivée."

Noël Le Graët, président de la FFF

"C'était un philosophe du jeu, sa personnalité rare, son style à part ne laissait pas indifférent sur le terrain et en dehors. Notre football éprouve aujourd'hui une profonde tristesse"

Le Sporting Club de Bastia

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess