Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Nantes part au combat

samedi 24 août 2013 à 17:03 Par Romain Dézèque, France Bleu Loire Océan

Les canaris affrontent le PSG dimanche (21h) pour la 3ème journée de Ligue 1. Sur le papier, les Nantais font pâle figure face à Paris et ses stars. Sur le papier seulement. Les hommes de Michel Der Zakarian ne sont pas là pour jouer les sparring-partner.

Aller au combat. L'expression n'est pas galvaudée tant l'écart entre les deux formations paraît insurmontable. Le FC Nantes, qui retrouve la Ligue 1, va tenter de décrocher sa deuxième victoire à domicile de la saison (après celle de Bastia 2-0, contestée). Le PSG, ultra-favori de ce championnat et tenant du titre, a déjà pris du retard dans sa quête du titre. "Seulement" deux nuls (à Montpellier et contre Ajaccio) et déjà l'ombre du doute. Les Parisiens arriveront donc à la Beaujoire avec les dents longues et une seule envie : ne faire qu'une bouchée des canaris.

C'est oublier la détermination des Nantais de ne pas faire office de figurant. Le discours a été répété maintes et maintes fois cette semaine à la Jonelière : il faudra presser haut, mettre de l'engagement et surtout garder le ballon, ce qui n'a pas été suffisamment fait à Lorient dimanche dernier (défaite 2-1).

Aspect d'autant plus important quand on regarde les statistiques affolantes du match PSG-Ajaccio : 77% de possession de balle pour les Parisiens, 39 tirs ! Certes les Corses s'en sont tirés avec un match nul 1-1 mais si Paris était amené à réitérer cette performance dimanche, pas sûr que le miracle ne se reproduise.

Les retrouvailles entre Blanc et Der Zakarian

Ce Nantes-Paris c'est aussi un match entre copains de longue date. Michel Der Zakarian et Laurent Blanc, adversaires dimanche, coéquipiers hier. C'était à Montpellier, club émergent au début des années 90.

 

FC Nantes Michel Der Zakarian-Laurent Blanc

NANTES - PARIS, SOUVENIRS SOUVENIRS

Finale de la Coupe de France 1983. PSG - FCN 3-2

Impossible d'oublier le but "brésilien" de José Touré. Cette finale démarre sur des chapeaux de roue, après seulement 17 minutes de jeu, les deux équipes en sont à 1-1. Un match d'une grande intensité ponctuée par le but d'anthologie de José Touré : enchaînement poitrine-sombrero-volée croisée. Malgré cet exploit, les Nantais s'inclinent puisque Susic et Toko donnent la victoire aux Parisiens.

Cette année-là, Nantes remporte son 7ème titre de champion de France en n'ayant concédé qu'une seule défaite. 

Les Nantais mènent 3-2 à quelques minutes de la fin quand un pénalty est sifflé à l'avantage des Parisiens. Ronaldinho s'en charge. Mano à mano face à Landreau. Le portier nantais se positionne côté droit plutôt que de rester au centre de ses cages. Ronaldinho choisit ce côté. Landreau stoppe le tir et envoie le FCN en 1/4 de finale de la compétition.

/node/a63509d9-efcc-11e2-8f5a-782bcb7402be

Combativité et courage, maîtres-mots de Michel Der Zakarian

Eviter le complexe d'infériorité pour le milieu de terrain Lucas Deaux

Le contrôle du ballon, essentiel selon le capitaine Olivier Veigneau