Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Nasri arrête l'équipe de France : retour sur une carrière internationale mouvementée

lundi 4 août 2014 à 15:20 - Mis à jour le dimanche 10 août 2014 à 12:59 Par Thibaut Lehut, France Bleu

Comme il l'avait laissé entendre il y a quelques jours, le footballeur Samir Nasri a annoncé ce dimanche qu'il ne porterait plus le maillot de l'équipe de France. A 27 ans, l'attaquant français de Manchester City totalise 41 sélections.

Samir Nasri, 41 sélections et 5 buts en équipe de France
Samir Nasri, 41 sélections et 5 buts en équipe de France © Maxppp

Nasri ne portera plus jamais le maillot de l'équipe de France. Le joueur de Manchester City a confirmé ce dimanche qu'il considérait sa carrière internationale comme terminée. Le 4 août, l'attaquant avait déjà insinué que la fin était proche. "J'ai pris ma décision, je l'ai prise il y a un moment mais je l'annoncerai quand le moment sera venu", avait-il alors expliqué à la chaîne britannique Skysports. Et le moment est donc venu. Samir Nasri, dans une interview au Guardian, explique qu'il n'aura "pas sa chance, tant que Didier Deschamps sera là". "Il a dit que je n'étais pas content d'être remplaçant mais aucun joueur ne l'est, surtout quand on ne lui explique pas pourquoi", ajoute le joueur, qui considère que l'équipe de France ne le "rend pas heureux". "Je ne veux plus y aller", conclut-il.

Débuts prometteurs en 2007

Samir Nasri claque donc en douceur la porte de l'équipe de France, à moins que ce ne soit l'inverse, puisque le joueur ne fait qu'entériner un état de fait. Depuis l'Euro 2012, celui qui a fait ses grands débuts à Marseille était en effet devenu persona non grata en sélection, suite à des problèmes de comportement. Sa carrière en bleu, commencée en 2007, laissait pourtant augurer le meilleur.Convoqué cette année-là par Raymond Domenech en équipe première, il participe à la campagne de qualification à l'Euro 2008 et inscrit son premier but contre la Géorgie, décrochant ainsi son ticket dans la liste des 23 joueurs retenus par le sélectionneur pour la compétition, dans laquelle il joue quelques minutes, contre la Roumanie et l'Italie. L'attaquant, qui évolue alors à Arsenal, passe en 2010 entre les gouttes de Knysna. Laissé à la maison par Domenech pour des problèmes de comportements, il n'est donc pas impliqué dans l'épisode de la grève du bus.

L'Euro 2012 : le tournant

Avec l'arrivée de Laurent Blanc, Nasri fait son grand retour et participe activement aux qualifications pour l'Euro 2012. Il est alors à l'apogée de sa carrière en bleu, et devient même en mars 2011 le plus jeune capitaine de l'équipe de France depuis 1910, alors que la sélection affronte le Luxembourg. En octobre, il inscrit contre la Bosnie-Hérzégovine un penalty qui offre la qualification directe des Bleus. "Le but le plus important de ma carrière", explique alors le joueur.

"Fuck France, fuck Deschamps"

Des incidents dont l'attaquant de Manchester City ne se remettra jamais. Après avoir purgé ses trois matchs de suspension, il fait son mea culpa, poussant ainsi Didier Deschamps, qui a remplacé Laurent Blanc à la tête de Bleus, à lui accorder une nouvelle chance. Convoqué pour disputer une série de matchs amicaux en mai et septembre 2013, il n'est pas retenu pour disputer le Mondial 2014 au Brésil. "Vivre ensemble sur une aussi longue période demande des qualités humaines", explique alors le sélectionneur, qui considère que la présence de Nasri déstabiliserait son vestiaire. Une rupture consommée quelques jours plus tard sur Twitter, avec des sorties signée Anara Atanes. La compagne de Nasri adresse au sélectionneur un "Fuck France and fuck Deschamps", et poste une ultime pique au staff français après l'élimination en quart de finale. "Ooops, voilà pourquoi il faut sélectionner des joueurs de classe mondiale", écrit-elle.

Twitter Anara Antanes - Aucun(e)
Twitter Anara Antanes

Dans la foulée, Didier Deschamps annonce le dépôt d'une plainte, et scelle symboliquement la fin de la carrière internationale de Samir Nasri, qui totalise 5 buts en 41 sélections.