Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

National : A Bastia, QRM s'approche de la montée

En déplacement sur la pelouse de Bastia-Borgo, ce vendredi 23 avril, Quevilly-Rouen n'a pu ramener mieux qu'un résultat nul (1-1). Il fallait gagner pour être assuré de monter en Ligue 2. La fête n'est, probablement, que retardée.

Les joueurs de QRM à l'échauffement sur le terrain de Borgo.
Les joueurs de QRM à l'échauffement sur le terrain de Borgo. © Radio France - Théophile Pedrola

A croire que les joueurs de Bruno Irlès aiment ménager le suspense. Voilà deux matches déjà, que la montée en Ligue 2 est promise aux joueurs de QRM. Et voilà deux matches que les joueurs ne parviennent pas à gagner contre des adversaires a priori abordables. Annecy lundi 19 (1-1) et maintenant Bastia-Borgo, sur le même score, vendredi 23. 

Deux rencontres assez similaires finalement, où Quevilly a semblé les jambes coupées par l'enjeu, mais aussi par l'entrain et le positionnement adverse. "Le contenu a été de meilleure qualité que face à Annecy, a précisé Bruno Irlès, le coach rouennais. On méritait de revenir au score. Mais oui, notre entame n'a pas été bonne, il faut qu'on travaille là-dessus."

Le FCBB n'a rien laissé à QRM, ne s'est pas démonté et a même globalement dominé ce match : les Corses étaient plus proches de l'emporter que de perdre en fin de partie. 

La défaite n'était pas très loin

Dès l'arrivée sur la pelouse synthétique du complexe sportif de Borgo, à une quinzaine de kilomètres au sud de Bastia, Bruno Irlès l'a dit : "Un QRM moyen face à un bon Bastia-Borgo, ça ne passera pas". Et cela s'est vérifié. Les Rouges et Jaunes ont, comme face à Annecy, perdu trop de ballons offensifs, à travers de longues passes aériennes, pour sérieusement inquiéter les Corses, qui ont pu ouvrir le score, sur un coup-franc lointain repris de la tête par Geoffray Durbant (1-0 23'), le seul attaquant à disposition du coach bastiais. Le meilleur buteur corse, Wilson Isidor étant blessé.

Pas de solution, et un bloc agressif corse ont privé les coéquipiers de Romain Padovani de réaction. Sauf peut-être en tout début de deuxième période, mais cela n'a pas duré. Le FCBB maîtrisait globalement les débats jusqu'à cette égalisation d'Ottman Dadoune, à la conclusion d'un bon service de Jung dans un petit périmètre dans la surface (1-1 75'). Trop tard, peut-être, pour aller chercher la victoire. Le but a galvanisé les joueurs d'Irlès, qui ont finalement laissé des espaces et bien failli se faire punir en fin de match : "On voulait un peu mieux que ce nul, on va devoir se contenter de ce point, qui nous fait avancer, doucement, mais on avance, glisse le coach.

A un point de la Ligue 2

Avant le match d'Annecy, la Ligue 2 était à trois points, elle est maintenant à un. Il faudra au moins prendre le nul sur la pelouse du Red Star le 3 mai prochain. A moins qu'Orléans n'offre la montée d'ici là, en ne gagnant pas contre Villefranche le 28 avril. La montée s'approche, mais le suspense dure, et le SC Bastia risque de s'éloigner en tête. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess