Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

National : Benoît Cauet veut faire grandir l'US Concarneau

lundi 7 janvier 2019 à 16:16 Par Thomas Lavaud, France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique et France Bleu Loire Océan

L'US Concarneau a présenté, ce lundi, son nouvel entraîneur. Benoît Cauet, venu du centre de formation de l'Inter Milan, va mener l'évolution du club sud-Finistérien de National vers le professionnalisme.

Benoît Cauet (à gauche) et Jacques Piriou, Président de l'US Concarnoise
Benoît Cauet (à gauche) et Jacques Piriou, Président de l'US Concarnoise © Radio France - Thomas Lavaud

Concarneau, France

Il veut faire fructifier l'héritage de Nicolas Cloarec. Benoît Cauet a dévoilé ses ambitions pour l'US Concarnoise, dont il est l'entraîneur depuis la semaine dernière.

L'ex-joueur de Marseille, du FC Nantes, du Paris SG et de l'Inter Milan entend, sans surprise, guider le club vers le professionnalisme.

Plus fort avec le ballon ...

L'US Concarnoise ne cache pas qu'elle vise la montée en Ligue 2 à moyen ou long terme. Or, l'équipe, est cette saison encore, composée majoritairement de joueurs amateurs, avec qui on ne peut être aussi exigeant qu'avec les joueurs sous contrats fédéraux.

L'ancien éducateur de l'Inter Milan, l'un des clubs les plus prestigieux d'Europe, va donc devoir s’accommoder de ce particularisme.

Benoît Cauet : "Ce qui a été créé pendant des années, c'était une façon de jouer. Pour changer les habitudes, il faut du temps, et peut-être apporter des joueurs différents, avec une façon et une mentalité différente de voir le foot. Le National est une vraie bataille, mais on doit aussi trouver des solutions dans le jeu. Je veux que, petit à petit, on soit plus fort avec le ballon."

... moins de blessés

En clair, d'abord le maintien - Concarneau est dixième avec une bonne petite marge de cinq points sur le premier relégable à quasiment mi-saison - pour pouvoir voir plus loin. Même si le club évoque déjà l'arrivée d'un préparateur physique afin d'être moins pénalisé par les blessures.

Installer les jeunes

Lors de sa conférence de presse, Benoît Cauet a plusieurs fois évoqué les jeunes joueurs qui ont commencé à émerger, et qui doivent désormais s'imposer. Ce dimanche, il a notamment assisté au match de l'équipe réserve. 

Son profil de formateur a été un facteur décisif de sélection dans les trois noms retenus pour le poste, admet le Président Jacques Piriou.

Jacques Piriou : "J'espère qu'on pourra conserver nos jeunes qui s'en vont, dès 14 ans, dans des centres de formation. Si on arrive à structurer ça, on pourra lancer de bons jeunes vers le National."

Son fils avec lui, sur le banc

Benoît Cauet est sous contrat jusqu'en juin 2021. Il aura notamment son fils, Kevin, comme adjoint. A 49 ans, il s'agit de sa première expérience à la tête d'une équipe senior.

Depuis cet été, l'ancien milieu de terrain recherchait un club après de très nombreuses saisons à l'Accademia Inter, le centre de formation de la prestigieuse Inter Milan (six comme éducateur ou superviseur. Une expérience qui lui a donné les "bases solides" nécessaires, selon l’intéressé. 

Il aurait pu s'engager avec le club bulgare du CSKA Sofia, en 2015, mais les contacts n'ont pas abouti.

Il prend la succession de Nicolas Cloarec, qui a pris la décision de quitter le club pour des raisons personnelles, après l'avoir guidé du CFA2 au National en neuf saisons.